Aubrey Beardsley

- Rendez-vous graphique -

.

Absalome1

- The Peacock Skirt ( La jupe de paon ) - 1893 -

.

Pour ce premier rendez-vous graphique, commençons par un " classique ", qui ne sera peut-être pas une découverte, le dessinateur Aubrey Beardsley.

Je l'ai découvert lors de l'exposition consacrée à Oscar Wilde - L'impertinent absolu - présentée au Petit Palais à Paris en 2016. Dans une vitrine, il y avait ses estampes, ses illustrations pour la Salomé de Wilde ( dont est issue cette première illustration en ouverture de billet - Certaines de ses illustrations sont publiées dans l'édition Garnier-Flammarion ). Ce fut un coup de foudre. 

Absalomecouv

.

Absalome3

.

Aubrey Beardsley est un illustrateur anglais décédé à 25 ans, victime de la tuberculose, en 1898. Il pratiqua également la gravure. Les illustrations de Salomé sont des estampes. Maître du noir&blanc, son trait souple, son esthétique sensuelle, le rattache à l'Art Nouveau. Comme O.Wilde, il est devenu une icône de " l'artiste fin de siècle ", de la fameuse élégance-indécence selon l'époque. Il subit les conséquences du procès fait à Oscar Wilde et de sa condamnation, coupable de sa relation avec lui, pourtant rapidement peu amicale.

Ab

La première rencontre décisive fut celle avec le peintre Burne-Jones en 1891. En 1892, il lui offrira ce dessin somptueux, à l'encre et au crayon, en remerciement de son soutien.

Absiegfried

- Siegfried Acte II -

Déja, le trait d'Aubrey Beardsley s'éloigne des influences pré-raphaéliques, le dépassant, le stylisant, allant parfois jusqu'à le parodier. Il s'inspire du japonisme et joue de la confusion ( scandaleuse, évidemment ) des genres. 

L'érotisme, l'androgynie, ainsi que son impertinence, lui vaudront une censure. Pour la Salomé de Wilde, il sera exigé des modifications de certaines estampes, comme pour cette Toilette de Salomé.

Absalomecensure

- Première version refusée -

.

Abtoilette

- seconde version publiée -

Dans cette seconde version, l'impertinence et le subversif sont pourtant toujours là par les anachronismes : mobilier moderne, romans français sur une tablette ( Zola et Sade sont les noms que l'on peut lire sur les tranches des livres ), touches japonisantes pour une histoire biblique... mais plus de nudité trouble et outrageante.

Aubrey Beardsley a été un dessinateur prolifique en si peu d'années. Il illustra de nombreuses oeuvres littéraires ( dont La mort d'Arthur, Tristan et Iseult, des récits d'Allan Edgar Poe, Mademoiselle de Maupin de Théophile Gautier... ) ainsi que des adaptations ( comme ce Vol de la boucle - The rape of the lock - 1896 parodiant l'épopée classique ) et des récits érotiques; il  réalisa des illustrations pour des magazines et des affiches. A partir de 1894, il fut le directeur artistique de la revue trimestrielle The Yellow Book, revue artistique et littéraire, dont il signait les illustrations de couverture.

Abbillet

- Le vol de la boucle - Billet doux -

.

Abbelles

- Le vol de la boucle - La bataille des Beaux et des Belles -

.

Abexcalibur

- Excalibur in the Lake -

.

Abmerlin1

- Merlin -

.

Abmaupin

- The Lady with the monkey - ( illustration de Mademoiselle de Maupin ) -

.

Ablysistrata

- Lysistrata - 1896 -

.

Abpierrot

- Pierrot - 1897 -

.

Absavoy

- Couverture pour le premier numéro de The Savoy -

.

The yellow book revue collection couverture

.

On trouve peu de publications ( francophones ) autour de l'oeuvre de Aubrey Beardsley, il faut fouiller parmi les livres d'occasion. Un tout petit livret de dessins est encore disponible, datant de 1998 ( Editions Ombres )

Abdessins

*

Commentaires (17)

1. PatiVore (site web) 06/11/2018

Superbes illustrations, merci pour la découverte !

2. niki (site web) 06/11/2018

j'adore Beardsley depuis toujours - magnifique billes

3. Autist Reading (site web) 06/11/2018

Cool, on n'a pas eu à attendre longtemps ;-) Et tu nous gâtes avec Beardsley.

4. Aifelle (site web) 07/11/2018

Je pense avoir déjà vu certaines de ces illustrations, sans doute dans une expo. Elles sont superbes.

5. dasola (site web) 07/11/2018

Bonjour Marilyne, je ne connais pas ce dessinateur : quelle précision dans le trait. C'est magnifique. Bonne journée.

6. Cristie (site web) 07/11/2018

Que de beauté ! C'est Siegfried qui me parle le plus !

7. Anne (site web) 07/11/2018

Je ne connaissais pas non plus, j'avoue, j'admire la finesse et la précision du travail !

8. maggie (site web) 07/11/2018

J'adore cet illustrateur. Je n'ai que la Salomé d'O. Wilde illustré par lui. Je vais essayer de voir si je trouve ce tout petit livre. Dommage qu'il n'y en ait pas plus !

9. Marilyne 08/11/2018

@ Pativore : avec plaisir :)

@ Niki : je ne suis pas étonnée que tu connaisses et apprécies A.Beardsley. Je ne m'en lasse pas !

@ Autist Reading : j'étais motivée :-D . J'hésite pour le prochain, entre " valeur sûre " et " univers délirant ".

@ Aifelle : c'est très possible, il apparaît sur toute cette période Art Nouveau.

10. Marilyne 08/11/2018

@ Dasola : Bonjour Dasola, je suis ravie que ce billet soit une belle découverte.

@ Cristie : ah oui, ce dessin est foisonnant et plus que prometteur.

@ Anne : oui, la finesse, et l'élégance sur l'impertinence. Je ne peux pas choisir un favori parmi ses dessins.

@ Maggie : j'ai trouvé un livre ( en français ) en occasion, qui retrace son parcours. Le livret est vraiment chouette.

11. Mina 08/11/2018

Je connaissais ses illustrations de Salomé, sans y associer son nom ; le texte de Wilde y est intrinsèquement lié pour moi, j'ai lu l'édition de poche illustrée. J'aimerais beaucoup pouvoir (re)lire certains textes avec ses illustrations en parallèle, j'aime beaucoup celles que tu as choisies.

12. Annie (site web) 09/11/2018

C'est vraiment superbe ! Je vais attendre tes billets mensuels avec impatience.

13. Marilyne 09/11/2018

@ Mina : grand souvenir de cette exposition passionnante ( te souviens tu des caricatures de Wilde ? J'avais adoré :)). Comme toi je regrette qu'il n'y ait pas réédition de certains des textes avec les illustrations de Beardsley.

@ Annie : ah, je suis ravie. Peut être les billets seront plus que mensuels, ce sera selon inspiration. Et puis certains illustrateurs ont des univers très particuliers qui peuvent déranger.

14. Lili (site web) 11/11/2018

Exactement comme toi, je l'ai découvert lors de l'expo Oscar Wilde et, exactement comme toi, j'ai eu le coup de foudre ! J'étais si déçue de ne pas trouver une édition de toutes ses estampes avec la pièce de Wilde dans la boutique ensuite !

15. Marilyne 11/11/2018

@ Lili : les grands esprits :) et même grande déception que toi ( mais je suis partie avec un petit lot de consolation, les contes de Wilde )

16. Saxaoul (site web) 14/11/2018

C'est un illustrateur que je ne connais pas !

17. Marilyne 14/11/2018

@ Saxaoul : j'espère que son travail d'illustration t'a plu.

Ajouter un commentaire