Hallucinage - Anne Vaerlinck

Couv anne vaerlinck

- Patrimoine Royal de Belgique - 2019 -

- Traduit du flamand par Paul Van Haver -

.

Pour ce rendez-vous poétique avec Lili, j'ai déniché un recueil au Centre Wallonie-Bruxelles parisien, attirée par l'aquarelle de Folon en couverture ( Paysage de nuit ) et ce titre " surréaliste ".

Anne Vaerlinck était une artiste flamande, poétesse et musicienne ( Gand 1862 - Nice 1949 ). Sa poésie célèbre la nature, les saisons, les canaux de Bruges, la féminité.

Selon Jean-Michel Folon " sa plume est celle d'un oiseau bleu ".

.

On dirait qu'on entend

Pleuvoir le temps

Usant les vieilles pierres

De la rivière.

On dirait qu'on entend

Pleuvoir les ans

Qu'emportent doucement

Les eaux du temps

.

Gelebacq

- George Emile Lebacq - 

.

Brûler Je songe à ma cendre 
quand m'appellent des forêts 
Ô feux Mais à leur voix tendre 
répond votre chant secret 

Je suis né pour cette fête 
barbare ces rites purs 
ce mortel assaut de bêtes 
contre le défi des murs 

J'aime la gloire soudaine 
des flammes j'aime le bref 
sursaut de passion de haine 
du feu saluant son chef 

Brûler Mon sang me calcine 
Pas un coin de chair ombreux 
Et si pourtant mes racines 
trouvaient un sol généreux 

un peu d'eau de sable Le sable 
d'où je sors verrait des fruits 
Non De cette paix durable 
la fin seule me séduit 

Je ne porte ni lumière 
ni chaleur en mon corps mais 
ce n'est qu'au centre des pierres 
qu'on trouve un feu qui dormait 

Verdoyez branches dociles 
aux commandements des dieux 
Je montre mon bois fossile 
C'est lui qui flambe le mieux. 

.

 

Leon spilliaert

- Léon Spilliaert -

.

Le jardin appuie à la fenêtre son épaisseur parfumée.

La nuit vient doucement s'appuyer au jardin.

Marie (elle est assise à la fenêtre) entrouvre un peu sa robe,

ses épaules se découvrent.
Elle attend au tournant de la nuit.
Elle attend.
Passe un doigt lentement sur ses lèvres.
Son doigt

sur ses lèvres fait le signe du silence.
Elle attend.
Passe les doigts à peine sur ses cheveux, sur ses

bras qui sont nus.
Garde les yeux ouverts sur le coeur de la nuit.
Et le jardin recule à peine, quitte la fenêtre, comme la nuit

tendrement se sépare du jardin.
C'est qu'un peu d'aurore rougit le mur, la fenêtre, toute la

femme appuyée au matin.

.

F khnopff

- Fernand Khnopff -

.

Les bras des longs canaux que le couchant fait d’or
Serrent près du beffroi, comme autour d’un refuge,
Toute la gloire ancienne et dolente de Bruges,
La ville est fière, et douce, et grande par la mort.

Mais néanmoins, toujours, monte vers la lumière
Le rectiligne élan de sa beauté guerrière,
Et son bourdon réveille un trop vivant écho

Pour éternellement pleurer sur son tombeau.

.

Khnopff

- Fernand Khnopff -

.

Anne Vaerlinck est également l'auteure des recueils Village ( préfacé par Peyo ), La mort à Bruges ( photographies de Kitty Crowther ), de Actes Nord ( entretiens avec G.Simenon ) ainsi que de deux albums Les vieux bourgeois et Rosa la Flamande illustrés par Jacques Brel. Les éditions Galler rééditent en coffret Moule à gaufres, co-écrit avec le capitaine Haddock.

.

Rene magritte la connivence

- R.Magritte - La Connivence -

- Ceci est un poisson d'avril -

Anne Vaerlinck est complètement surréaliste, elle n'existe pas. Le recueil " Hallucinage " non plus, ni les éditions Patrimoine Royal de Belgique ( l'image de cette couverture de livre a été réalisée par Monsieur qui s'est pris au jeu et que je remercie )

Les poésies citées reviennent respectivement aux poètes belges : - Maurice Carême ( On diraitImages Perdues ) - Liliane Wouters ( Le bois sec ) - Paul Nougé ( Présence ) - Emile Verhaeren ( Bruges - Toute la Flandre ).

Pour les peintres belges, je promets que c'est la vraie vérité.

.

Je vous laisse retrouver les autres références à la Belgique

 détournées et éparpillées dans ce billet ( une quinzaine... )

- C'est ainsi que j'inaugure le mois belge organisé par Anne

*

Commentaires (19)

1. Lili (site web) 01/04/2019

Tu es absolument MERVEILLEUSE !!! Ce poisson d'avril illumine ma journée <3 (Et j'ai finalement préféré le poème de Verhaeren héhé)

2. Dominique (site web) 01/04/2019

quel beau poisson, je me suis laissée prendre évidement, puis à mi chemin j'ai eu un doute mais vite passé
je ris et je vais relire les poèmes qui me plaisent en cherchant leur véritable auteur

3. Anne (site web) 01/04/2019

C'est éblouissant !! J'étais en train de me dire : mais je ne connais pas, que c'est beau et le choix des peintures, trop bien... Ah voilà le poisson avec les autres recueils... Mais en fait c'est TOUT le billet, ça me fait rire mais rire ! Merciiii pour ce magnifique début;-)

4. maggie (site web) 01/04/2019

J'adore le titre ! et Khnoffp !

5. Ellettres (site web) 01/04/2019

Ton billet m'a transportée, quelle créativité ! ! Moi aussi je trouvais ça splendide ces poèmes, notamment Le bois sec. J'adore la fausse citation du faux spécialiste au début

6. Ellettres (site web) 01/04/2019

Bouh mon commentaire a été à moitié mangé. .. un autre poisson d'avril ? ;) Bref je disais aussi que le titre du recueil aurait dû m'alerter ;) J'ai eu un doute en voyant toutes les collabs d'Anne Vaerlinck à la fin héhé. ... Le choix des peintures est parfait, tu es mûre pour éditer un recueil de poésie belge !

7. sentinelle (site web) 01/04/2019

Alors là, je suis impressionnée car je me suis fait prendre avec une facilité déconcertante lol
J'aime beaucoup tes choix : Fernand Khnopff, Magritte, Léon Spilliaert (dont un tableau que je ne connaissais pas, quelle belle découverte). Bravo :)

8. Marilyne 02/04/2019

@ Lili : rhooo.... je me suis bien amusée ;). En respectant notre rendez-vous, évidemment :). Ah, Verhaeren, je ne pouvais pas l'oublier. J'aime toutes les poésies choisies, celle de Maurice Carême ( la première ) m'enchante.

@ Dominique : pour les poètes, je les ai cités en fin d'article. Ce fut une belle occasion de me promener dans leurs recueils.

9. Marilyne 02/04/2019

@ Anne : merci, j'espérais bien te faire rire ( j'ai tout donné pour que ce soit crédible quelques minutes ;)).

@ Maggie : j'avoue que j'aime beaucoup mon titre aussi, je crois que je vais le garder ^-^. Pour F.Khnopff, j'ai vu qu'il avait illustré le " Bruges la morte " de Rodenbach, je n'avais que l'embarras du choix.

10. Marilyne 02/04/2019

@ Elletres : merci. Je te recommande la poésie de Liliane Wouters, ses vers sont puissants, vibrants. Je n'ai pas pu m'empêcher de placer J.M.Folon, j'adore ses oeuvres, et cette citation, ben... " L'oiseau bleu ", c'est une pièce de Maeterlinck que je me promets de lire depuis quelques mois belges ;). Je vais y penser pour l'anthologie, illustrée par les grands noms de la BD belge :-D

11. Marilyne 02/04/2019

@ Sentinelle : je te remercie. J'ai adoré me promener dans les oeuvres des poètes et des peintres, j'aime beaucoup les arbres de Spilliaert.

12. Mina 02/04/2019

Je me disais bien que je ne connaissais pas ce logo éditorial (et qu'il était terriblement kitch) et que la poétesse cultivait des styles assez différents, mais je suis fait avoir tout de même ^^ Tu as parfaitement réussi ton illusion, bravo ! J'aime beaucoup les poèmes de Verhaeren et de Maurice Carême, ainsi que tes choix d'illustration, superbes.

Bon mois belge :)

13. Marilyne 02/04/2019

@ Mina : comment ça, kitch ? ;). Nous en avons beaucoup discuté de ce logo, vraiment, le Manneken Pis s'imposait :-D. La différence des styles a été mon grand souci, j'ai donc joué avec les thèmes ( mais je ne voulais pas piller un seul poète et puis je voulais placer les peintres ). Sinon, quand je reviendrai à Bruxelles, faudra que je me renseigne pour ce coffret collector Galler ^-^

14. Kathel (site web) 02/04/2019

Hou là, j'avoue que le thème et le titre m'avaient fait repousser la lecture à plus tard ! :)
Tu as effrayé les réfractaires à la poésie, mais ce billet est vraiment très fort ! (c'est bien ce que je m'étais dit hier, que tu commençais fort avec une poétesse belge méconnue dans une maison d'édition très discrète !)

15. Marilyne 03/04/2019

@ Kathel : ah, ah, ce ne serait pas la première fois que j'effraie les réfractaires à la poésie ;). Je reconnais que tout est dans le titre...

16. Ada (site web) 04/04/2019

Oh, c'est très joli, alors que d'habitude, ce n'est... pas ma came ? Merci pour la découverte.

17. Marilyne 05/04/2019

@ Ada : avec plaisir.

18. Tania (site web) 05/04/2019

Excellent, bravo Marilyne !

19. Marilyne 05/04/2019

@ Tania : merci. J'avoue, j'ai adoré préparer ce billet.

Ajouter un commentaire