Cinéma Juillet 22

Reprise de la rubrique cinéma ( ICI ) à l'abandon depuis 2020, avec deux thématiques.

 

Pour la thématique polar :

 - La nuit du 12 de Dominik Moll -

La nuit du 12

.

Excellent. Réalisé à partir d'un fait réel issu d'un ouvrage de Pauline Guéna 18.3 - une année à la PJ, ce film a des allures de documentaire. Extrêmement réaliste, humain, il se déroule à Grenoble en 2016. Nous accompagnons les inspecteurs dans leur quotidien autant que dans l'enquête sur le meurtre d'une jeune femme, un féminicide. Le récit est juste, terrible. Pas de pathos inutile, le sexisme et la violence présents pas seulement par l'acte meurtrier, également les violences conjugales, les mots, le regard sociétal - " elle n'était pas farouche, la petite " ( commentaire lourd d'implicites sur la liberté sexuelle de cette jeune femme ) - Interrogatoires, recherches, le travail laborieux, minutieux, le manque de moyens, de personnel, l'impuissance et la colère, sont magistralement mis en scène en toute sobriété. Dès le début, nous savons qu'il n'y aura pas de résolution, cette enquête étant présentée comme l'une de ces affaires sans réponse de la carrière d'un policier qui reste, qui obsède. Et le pire, c'est que " chacun de ces hommes [cotoyés par Clara assassinée ] pourrait être son meurtrier ". Les acteurs sont impeccables. Le film évite le manichéisme. L'émotion est prégnante. Mention spéciale pour Bouli Lanners, sa sensibilité au service de son rôle de policier éreinté-révolté-dépassé par la bêtise, l'égoïsme, la désinvolture et cette violence " ordinaire ", ainsi que pour Anouk Grinberg en juge opiniâtre. Un film douloureux, pertinent.

- Le billet de Maggie -

.

- Dédales - film roumain de Bogdan George Apetri -

Dedales

.

Ce film est également une enquête sur l'agression d'une jeune femme. Bien que nous connaissions l'agresseur, le contexte est plus complexe. En cela, la bande-annonce est trompeuse, elle semble indiquer une enquête sur une disparition, la disparition d'une nonne. En réalité, il s'agit du viol par un chauffeur de taxi d'une novice de retour au monastère après une journée en ville. Cette bande- annonce ne précise pas que l'enquêteur connait la victime.

Ce film est d'une extrême violence, même si cette violence est indirecte. Tout le début du film ( pas loin de la moitié en fait ), nous suivons la jeune femme sur sa journée en ville, ce rendez-vous qu'elle cache. Déjà, les propos pointent le difficile statut des femmes, la société cloisonnée, le rejet de la religion. Nous percevons bien que ce film règle des comptes avec la société roumaine contemporaine. La scène du viol n'est pas occultée. Pas d'image mais une scène longue, " flottante " alentours, faite de sons, les coups et les cris. Puis l'acharnement de l'enquêteur. Ce film est glaçant, un véritable malaise, l'atmosphère est pesante, angoissante. L'enquête en " affaire privée " m'a laissée sceptique après la première partie. Elle ne m'a pas semblé être réellement cohérente avec les sujets approchés dans la première partie avec la jeune femme.

.

Pour la thématique musicale :

- Ennio de Guiseppe Tornatore

Affiche2 ennio

.

Ce documentaire consacré au musicien Ennio Morricone est passionnant, émouvant. Biographique, le film est constitué d'une interview de E.Morricone revenant sur son histoire depuis l'enfance ainsi que sur sa carrière ( des larmes aux yeux au petit sourire en coin ), de témoignages, d'images d'archives, d'extraits de films. Il nous découvre l'homme discret venu à la musique par tradition familiale et nécessité économique, la carrière pour le cinéma malgré le mépris de ses confrères et professeurs du conservatoire, et nombre d'anecdotes sur les tournages. Ce film nous dévoile surtout ce qu'est la création d'une musique de film, son importance sur l'atmosphère et le caractère des scènes et/ou des personnages ( les extraits sont particulièrement démonstratifs ), et la démarche incroyablement créative et novatrice du musicien qui poursuivra en parallèle ses recherches sur la musique expérimentale. Nous voyons la conception à l'oeuvre, la réflexion, les essais de composition, l'idée d'associer des sons ( celui de l'eau, de ferraille, les fameux sifflements des western, un instrument, harmonica ou le hautbois pour le film Mission, en mélodie significative ) à la musique.

Un plaisir à écouter, l'homme et sa musique. 

Un bel hommage au maestro. A voir grand écran.

.

- Elvis de Baz Luhrmann 

Film elvis

.

Un bon moment de cinéma. Ce film oriente la biographie d'Elvis vers sa relation avec son manager, le colonel Tom Parker, un homme trouble. Dans ce rôle, Tom Hanks est parfait. L'intérêt du film est de s'attarder sur les débuts, puis d'élargir le cercle autour d'Elvis en chronique américaine de ces années-là, la " révolution du rock'n roll ", les relations de la star à la communauté musicale afro-américaine, ainsi que de le présenter dans son milieu de paillettes comme une exhibition ( pour les concerts ) et un produit ( avec tous les dérivés ). Un certain cynisme, et pourtant une réelle présence humaine. L'acteur Austin Butler assume le rôle du King avec brio et fièvre, sa prestation relève de la performance.

.

Enfin, dans l'un des cinémas Lumière, nous avons profité d'une version restaurée de Chantons sous la pluie, une joyeuse séance qui nous a fait le plus grand bien en période de canicule. 

Chantons sous la pluie

.

Et deux rattrapages-séances manquées, deux films qui passent très bien en DVD : une comédie réussie aux dialogues savoureux - un véritable " sens de la répartie " - avec l'inoubliable Jean-Pierre Bacri : Le sens de la fête de Eric Toledano & Olivier Nakache ( 2017 ), et le décevant Alice et le maire avec Fabrice Luchini de Nicolas Pariser ( 2019 ), trop verbeux dans un Lyon de carte postale.

.

- Quant à la rubrique Revue de presse, elle reprendra en septembre, comme le Rendez-vous poétique mensuel -

*

Commentaires

  • Kathel

    1 Kathel Le 02/08/2022

    J'aimerais bien voir La nuit du 12 et éventuellement Ennio.
    Sinon, j'ai vu il y a quelques années Chantons sous la pluie au festival Lumière, sur grand écran donc, c'est un bon souvenir.
    Je suis tout à fait d'accord pour Le sens de la fête, savoureux, et moins déçue que toi par Alice et le maire, bien joué...
    marilire

    marilire Le 02/08/2022

    Pour " Alice et le maire ", tu as raison, très bien joué, mais j'ai trouvé ce film long. J'espère que tu pourras voir " La nuit du 12 ", il me reste. A partir de demain, il y a rétrospective Truffaut au Lumière Bellecour :)
  • niki

    2 niki Le 02/08/2022

    j'ai aussi vu ce film-ci en juillet (oublié de l'ajouter à mon billet) - faut dire qu'entretemps j'ai eu l'occasion de voir deux documentaires à son sujet, et j'ai un peu oublié la performance des excellents acteurs
    marilire

    marilire Le 03/08/2022

    Ah, dommage, j'ai lu ton billet cinéma, j'étais étonnée que nous n'ayons pas de film en commun.
  • Aifelle

    3 Aifelle Le 03/08/2022

    J'attends avec impatience la réouverture de mes salles de ciné "art et essai", début septembre. Je vais voir si "la nuit du 12" passe encore dans mon coin et "Dédales" m'intrigue aussi.
    marilire

    marilire Le 03/08/2022

    Je suis curieuse de ton retour sur Dédales, il me trouble encore.
  • Ingannmic

    4 Ingannmic Le 03/08/2022

    Je suis très tentée par le 1er et par le docu sur Morricone, et cela fait un petit moment que je ne suis pas allée au cinéma (au moins un mois et demi !)
    marilire

    marilire Le 03/08/2022

    Les deux valent vraiment de retourner au cinéma. J'espère que tu auras l'occasion d'une séance ( les films restent tellement peu à l'affiche maintenant ! ). Sinon, autre sujet : as-tu vu ma réponse à ton commentaire précédent à propos des dates de nos LC ?
  • Ingannmic

    5 Ingannmic Le 04/08/2022

    Non, je n'avais pas vu, je viens de le lire ! Pas de problème pour reporter sur octobre ou même ensuite, j'ai juste une LC le 21/10. Donc à part cette date, c'est quand tu veux.
  • maguy

    6 maguy Le 07/08/2022

    Tout à fait d'accord avec toi pour le film la nuit du 12. Merci pour le lien ! :-)

Ajouter un commentaire