Voyage en Chine

Voyage en chine 0

Liliane part en Chine pour la première fois de sa vie afin de rapatrier le corps de son fils, mort dans un accident. Plongée dans cette culture si lointaine, ce voyage marqué par le deuil devient un véritable voyage initiatique.

Film français - 1H30 - Sortie le 25 mars 2015 - Long métrage de Zoltan Mayer -

.

J'étais impatiente de voir ce film depuis que j'avais appris sa sortie début mars. Le thème, le pays et l'actrice Yolande Moreau. J'ai vu ce film il y a deux semaines déjà et il est toujours présent devant mes yeux; ce film sobre et éloquent, lumineux sur la tristesse. Si touchant. Et si esthétique. Une esthétique de la pudeur. 

Il s'agit du premier film du photographe Zoltan Mayer. Et cela se voit, par ses cadrages qui subliment les acteurs et les paysages, l'épure des images sur l'éclat des couleurs, par les approches indirectes des scènes, par les ellipses de l'histoire qui privilégient les moments, les moments forts, les moments significatifs. 

Voyage en Chine est un film lent, un film qui prend le temps, qui donne le temps à son personnage, des temps de silence, de mémoire. De rencontres aussi.

Vyage en chine 2 

.

Yolande Moreau, dans le rôle de Liliane, la mère de ce jeune homme tué dans un accident de moto, est impressionnante, désarmante et bouleversante dans sa simplicité et son naturel. Une mère introvertie, aussi engourdie que tendue, une terrible sensation de vide et d'abandon face à cette vie en France, un couple éteint, une famille défaite, en défaite; une femme en souffrance contenue, comme encombrée d'elle-même, plus affaiblie que fragile, perdue et démunie mais qui s'engagera avec détermination, avec patience et résignation, dans les démarches nécessaires et complexes pour rapatrier le corps de son fils.
 
Pas de cris dans ce film, mis à part ceux étouffés de sanglots lors de l'horreur de l'annonce du décès en pleine nuit par téléphone, ceux d'une douleur viscérale; des larmes, douces, consolatrices, partagées. Lors de ce voyage en Chine, Liliane découvre la vie d'adulte de son fils, ses amis, son amie. Elle est accueillie. De très jolies scènes quotidiennes d'échanges marquées par la barrière de la langue chinoise, les limites de la pratique de l'anglais et par les sourires.
 
Voyage en chine 1
 
.
 
Ce film est un film de portraits. De la Chine aussi. Pas celle des grandes villes, celle encore rurale, éloignée. Il y a une impression de décalage dans ce film, une absence de repères, comme celle que ressent Liliane. La caméra, délicate et attentive, est à la fois d'une belle distance pudique et au coeur de l'intime, de la vie. L'impression de suivre les pas de Liliane, son regard. 
 
Ce film, tout en retenue, comme Liliane, nous raconte les pertes et un chemin de deuil, il raconte aussi la fin de celui du renoncement et de l'exil. 
 
Voyage en chine 3
 
 
- Le billet d'Aifelle -
 

- Présentation et bande-annonce sur le site Allociné ICI -

*
 
 
Commentaires (7)

1. Océane (site web) 16/04/2015

Ah Yolande Moreau <3Grande et belle actrice, tellement à part et poétique ! C'est amusant, je viens de la croiser dans le roman que j'ai lu, de Patrick Roegiers.

2. keisha (site web) 16/04/2015

Je veux le voir, mais dois patienter...En revanche j'ai vu Shaun le mouton (on ne se refait pas, j'adore)

3. chinouk (site web) 16/04/2015

Je le projète le 21 avril, j'ai hâte !!

4. Aifelle (site web) 17/04/2015

J'ai failli y retourner une deuxième fois, avec une amie .. c'est sûr je le reverrai, j'ai tellement aimé :-)

5. Marilyne 17/04/2015

@ Océane : oh oui, Yolande Moreau porte magistralement ce film. ( excellent, la rencontre littéraire, j'ai vu ton enthousiasme )

@ Keisha : tu sais quoi, très envie d'aller le voir, Shaun, je sais que ça va être bien :)

@ Chinouk : tout bientôt ! Beau voyage.

@ Aifelle : je te comprends, intéressée aussi de le revoir, une telle densité. Malgré ce qu'on pourrait croire, comme tu le soulignes dans ton billet, il est réconfortant ce film.

6. Valérie (site web) 17/04/2015

Bon, c'est Yolande alors...

7. Marilyne 17/04/2015

@ Valérie : alors pas d'hésitation... ( et ne vas pas me briser le cœur que j'ai encore ;))

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau