Art Nouveau

Artnouveaupinacotheqye

J’attendais cette exposition, une exposition sur l’Art Nouveau, cet art issu du mouvement romantique, de la théorie de  » l’Art Total  » présent dans chaque moment et élément de vie, rejetant l’académisme classique, s’épanouissant également en réaction à l’industrialisation.

Art éphémère de la transformation, de la transgression, célébrant la nature et la femme, la liberté des formes et de la femme; art conceptuel, sophistiqué et populaire, art dénigré, méprisé et condamné pour son exubérance et ses enlacements, l’apparente frivolité de ses arabesques, de ses motifs végétaux et l’érotisme de ses courbes, pour son exaltation et ses arcs, galbes et volutes considérés comme décadents ; art qui s’effacera sous la géométrie de l’Art Déco et la rigueur nationaliste des années précédant la Première Guerre Mondiale. Ce seront les artistes surréalistes des années 30 qui le réhabiliteront.

L’Art Nouveau connaîtra son apogée durant la Belle Époque, de 1890 à 1905, triomphant lors de l’Exposition Universelle de 1900.

Cette exposition L’Art Nouveau, la révolution décorative est présentée à la Pinacothèque de Paris jusqu’au 8 septembre 2013, première rétrospective depuis les années soixante consacrée aux créateurs fondateurs avec plus de 200 pièces exposées.

Le parcours thématique nous découvre à travers les grands noms de l’Art Nouveau – Emile Gallé, Alfons Mucha, les frères Daum, Louis Majorelle, René Lalique, Georges de Feure sans oublier l’architecte Hector Guimard ( le célèbre créateur des entrées du métro parisien qui donnera son nom à cet art : « le style Guimard « ) – cet esthétique de nature stylisée, de féminité, d’onirisme et de symbolisme s’inscrivant dans le monde moderne au quotidien par la variété des œuvres et des techniques : les lignes ondoyantes du mobilier, sa marqueterie, les volumes pleins et arrondis des céramiques et des lampes, vaisselle, joaillerie, verrerie, sculptures et les  fameuses affiches.

Georges de feure 300x300

- Georges de Feure -

.

L’Art Nouveau se déploie dans tous les arts graphiques, déploie un univers sensible et sensuel. On y croise les égéries Sarah Bernhardt et la danseuse Loie Fuller dont les performances tournoyantes jouant des drapés et des jeux colorés de lumière inspirèrent les artistes Art Nouveau. Un court métrage d’époque nous invite à une promenade à l’Exposition Universelle de 1900 où se donnait l’un de ses spectacles, femme papillon parmi les femmes-fleurs.

Daum fr

- vase Daum Frères -

.

Foache 218x300

- La Garonne – Lithographie d’Arthur Foache -

.

- Des visuels ICI -

- Poursuivre sur l'Art Nouveau avec l'article sur l'ouvrage de Ghislaine Wood Art Nouveau & Erostisme -

Pour les amateurs d’Art Nouveau, je précise que le Musée Carnavalet – musée de l’histoire de Paris – présente la boutique d’un bijoutier conçue par Alfons Mucha – ICI -

***

*

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau