Giacometti

Affichegiacometti

.

L'exposition Giacometti, entre tradition et avant-garde se déroule au Musée Maillol à Paris jusqu'au 20 janvier 2019.

Il ne s'agit pas d'une grande rétrospective, même si le parcours est à la fois chronologique et thématique, mais plutôt une mise en perspective de l'oeuvre de Giacometti, ses évolutions de style, en regard d'oeuvres d'autres sculpteurs qui lui sont contemporains.

De nombreux bustes sont exposés ( dont un de Simone de Beauvoir ), témoignant de son intérêt, pour ne pas écrire son obsession pour ce geste, celui de parvenir à représenter un visage, et à travers ce visage une personnalité. Parmi ses bustes, nombreux sont ceux de son frère Diego qui fut son premier modèle, qu'il sculpta et dessina sa vie durant. 

Nous découvrons donc des oeuvres jeunesse, la période cubiste, la tentation de l'abstraction, l'intérêt pour les arts premiers.

Giacometticrane

- Crâne - 1934 -

.

Giacometticouple

- Couple - 1927 -

.

J'ai découvert la fascination du sculpteur suisse pour la statuaire égyptienne, je n'avais pas fait le rapprochement même si maintenant ça me paraît évident. Puis les formes, les figures, les lignes s'allongent, les poses se font moins hiératiques. Ce sont ses silhouettes longilignes, fragiles, en mouvement.

Giacomettifemmeassise

- Femme assise - 1956 -

.

J'ai été interpellée par deux compositions.

- Trois hommes qui marchent 1948 - les détails qui singularisent ces trois hommes, l'attitude, le mouvement perceptible et le fait que cette sculpture pouvait se voir sous différents points de vue, au sens visuel de l'expression ( en se déplaçant autour ), au sens où selon notre position nous ne voyons pas exactement la même sculpture, c'est l'un des hommes - une attitude, un mouvement - qui apparaît en premier, qui fait que notre sensibilité et notre interprétation ne sont pas sollicitées de la même façon. 

G3hommes

.

- La Forêt 1950 - Les arbres prennent figures humaines. Cet ensemble m'a fait songer aux contes, aux murmures des branches et des feuilles dans la forêt. Après l'exposition, j'ai lu un article dans lequel un commentaire d'Alberto Giacometti était retranscrite : " La composition 7 figures [et] tête me rappela un coin de forêt vu pendant de nombreuses années dans mon enfance et dont les arbres aux troncs nus et élancés (sans branches presque jusqu'au sommet) me semblaient toujours être comme des personnages immobilisés dans leur marche et qui se parlaient ... "

Giacomettiforet

.

Ce qui m'a particulièrement intéressée, dans ce parcours, c'est la relation ( on ne peut écrire comparaison ) établie avec d'autres sculpteurs de la même génération. J'ai ainsi eu le plaisir de revoir des sculptures de Brancusi et de Zadkine dont j'aime beaucoup les oeuvres ( je me propose de publier à nouveau un long ancien article sur l'atelier de Zadkine, écrit à l'occasion de sa réouverture en 2012, il suffit que je retrouve les images disparues ), et de voir pour la première fois une sculpture de Germaine Richier - La feuille - ( j'attends une exposition qui lui serait consacrée ). Le parcours est bien renseigné, chacun des sculpteurs est présenté, son oeuvre contextualisée.

L'exposition se termine par des photographies de l'atelier de Giacometti.

Giacomettiphoto

 

- L'exposition sur le site du musée Maillol ICI -

*

Commentaires (12)

1. Aifelle (site web) 20/10/2018

Tu as bien résumé le parcours. J'avais déjà vu une sculpture de Germaine Richier ; j'aimerais en voir davantage. Ça m'a fait plaisir de retrouver les personnages filiformes de Giacometti et les regarder sous différents angles était vraiment intéressant.

2. niki (site web) 20/10/2018

vraiment beau billet - j'aurais du en écrire un après ma visite de la rétrospective en bretagne - j'aime tellement la démarche artistique de ce sculpteur

3. Anne (site web) 20/10/2018

J'attends avec impatience l'expo à Villeneuve d'Ascq...

4. Marilyne 21/10/2018

@ Aifelle : j'aimerai aussi en voir davantage, je connais très peu l'oeuvre de Germaine Richier, seulement par quelques photographies.

@ Niki : une rétrospective, ce devait être vraiment beau. Dans cette expo, quelques oeuvres majeures, mais l'accent est mis sur l'évolution. Je ne m'attendais pas à voir autant de bustes.

@ Anne : ah oui, tu me diras :)

5. maggie (site web) 22/10/2018

Je n'étais pas vraiment passionnée par le travail de Giacometti : mais tu es un bon cicerone. Présenté par toi, j'aime beaucoup. Je connaissais le buste de Simone de Beauvoir, en revanche, je n'avais aps fait le rapprochement avec la statuaire égyptienne. J'aime beaucoup la forêt et la manière dont tu en parles !

6. Marilyne 22/10/2018

@ Maggie : pas passionnée non plus mais j'ai toujours été sensible à ses figures longilignes, à L'homme qui marche. Je connaissais très peu, c'est pourquoi l'expo m'intéressait. Merci pour la gentillesse de ce commentaire.

7. Annie (site web) 23/10/2018

Je me souviens d'une très belle exposition Giacometti à la fondation Beyeler, à Riehen, près de Bâle, du temps où j'habitais l'Alsace et des émotions qu'elle avait fait naître. Pour moi la solitude sous un soleil accablant. Je n'ai jamais bien compris pourquoi le soleil accablant, mais c'est ainsi...

8. Bonheur du Jour (site web) 24/10/2018

Cela doit être magnifique. Vous me donnez fort envie d’y aller, même si c’est un eu loin de chez moi.

9. Marilyne 24/10/2018

@ Annie : oh, quelle belle région l'Alsace ! J'aimerai y retourner avec mon fils, je suis certaine qu'il apprécierait. C'est vrai que les sculptures de Giacometti suscitent des émotions ( c'est certainement pour cela que j'ai moins accroché à la collection de bustes ), j'avoue que je n'ai pas ressenti ce soleil accablant, plutôt du vent...

10. Marilyne 24/10/2018

@ Bonheur du jour : je vous remercie pour votre commentaire. C'est une chance de pouvoir passer quelques jours régulièrement à Paris, il y a tant de choix d'expositions.

11. Tania (site web) 29/10/2018

L'oeuvre de Giacometti m'émeut, merci pour ce compte rendu. En lisant le commentaire des "Trois hommes qui marchent", j'ai pensé aux "Trois ombres" de Rodin au-dessus de la Porte de l'Enfer. Giacometti y a-t-il pensé ? Peut-être.

12. Marilyne 30/10/2018

@ Tania : cette exposition fut pour moi l'opportunité de découvrir mieux l'oeuvre. Ta remarque est juste, peut être il y a t- il eu une influence de Rodin, l'une de ses sculptures était présentée.

Ajouter un commentaire