S.Salgado

Le 10 décembre 1948 a été signée au Palais de Chaillot

la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.

.

Le Musée de l'Homme organise depuis décembre 2018, pour célébrer les 70 ans de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, différents événements : des performances, une exposition Street Art, des rencontres, des films, des conférences, et une exposition de photographies de Sebastiao Salgado ( jusqu'au 30 juin ).

Salgado3

.

Une trentaine de splendides clichés du photographe brésilien sont présentés en grand format, autant en illustration qu'en contraste d'articles de la Déclaration; des photographies prises dans une vingtaine de pays durant ses quarante ans de périples engagés, au plus près des hommes. 

Ces photographies sont des témoignages, rappelant l'universalité des articles, leur actualité. 

Cette exposition ne dresse pas un bilan apocalyptique, elle affirme qu'il est possible, qu'il est nécessaire, de défendre les Droits de l'Homme, que des associations s'y consacrent. Les photographies sont désolantes, émouvantes, parcourant les continents, n'épargnant pas l'Europe. Il y a les camps de réfugiés, les guerres civiles, des prières aussi. 

.

Salgado2

.

Je ne veux pas qu’on apprécie la lumière ou la palette de tons. Je veux que mes photos informent, provoquent le débat.” - Sebastião Salgado -

.

Salgado4

 

- De jeunes garçons fuient par milliers le sud du Soudan pour échapper au recrutement forcée de la guerrilla ou des forces armées. Ici, à l’école, avec le soutien des Nations-Unis, au camp de Kakuma - Nord du Kenya. 1993 -

.

Salgado6

- Réfugiés du Tadjikistan, camp de Sakhi. Une classe tenue par OMAR (organisation afghane de lutte contre l’utilisation des mines antipersonnel) où on enseigne, en tant que matière scolaire, aux enfants les dangers des mines - Afghanistan 1996 -

.

Je ne peux que vous recommander le film de Wim Wender ( 2014 ) Le sel de la terre consacré au travail de Sebastiao Salgado, constitué de témoignages et de ses photographies. Je l'ai vu au cinéma à sa sortie, ce documentaire est magnifique, j'en garde un grand souvenir.

- A partir du 13 février s'ouvre au Musée de l'Homme l'exposition Tromelin, l'île des esclaves oubliés, jusqu'au 3 juin. Présentation ICI -

Ce rendez-vous avec les photographies de S.Salgado fut pour moi l'occasion de revenir au Musée de l'Homme, de le découvrir " rénové " ( depuis 2015 ). Un bel endroit, clair et spacieux, qui a su conserver sa vocation, tout son sens, le " projet original et militant " de 1938 : " Dans cette période de montée des fascismes, deux personnalités visionnaires, Paul Rivet, anthropologue, et Georges-Henri Rivière, muséologue, avaient conçu un projet original et militant affirmant la diversité de l'espèce humaine tout autant que son unité dans le temps et dans l'espace. "

*

Commentaires (11)

1. Anne (site web) 11/02/2019

Ah ça me plairait bien de voir les photos en vrai, j'ai beaucoup aimé le film, le parcours artistique de ce photographe est très interpellant..

2. Marilyne 11/02/2019

@ Anne : un photographe militant, c'est certain, souvenir marquant que le film pour moi aussi. C'est une belle idée de l'associer à cette célébration de la Déclaration des Droits de l'Homme.

3. Ingannmic (site web) 11/02/2019

Ah zut, je viens de lire ton billet et j'ai essayé d'avoir une place pour demain, car je suis en déplacement sur Paris avec un créneau de libre dans l'après-midi, mais c'est trop tard ! Pas grave, j'ai vu que l'expo durait jusque fin juin, j'aurai d'autres occasions d'ici là.. j'aime beaucoup le travail de Salgado, Le sel de la terre m'avait émue aussi..

4. Kathel (site web) 11/02/2019

Le sel de la terre était un film superbe... Je n'ai jamais vu d'exposition de Sebastiao Salgado, j'espère trouver l'occasion.

5. Marilyne 12/02/2019

@ Ingannmic : oh, je suis surprise que tu n'aies pas pu obtenir de place, j'y suis allée samedi dernier, nous n'étions pas nombreux. Mais oui, il y a encore le temps.

@ Kathel : j'attends une grande expo qui lui soit consacrée !

6. maggie (site web) 12/02/2019

J'aime beaucoup les photo de Salgado ( son noir et blanc est sublime) et je vais suivre ton conseil et essayer de voir le docu de Wim Wender. Pour Tromelin, j'ai vu l'expo, elle était à Bdx puis à BTZ ! J'ai trouvé ça très intéressant.

7. Aifelle (site web) 13/02/2019

Tu avais vu l'expo à la Maison Européenne de la Photographie ? C'était fabuleux. Je note, d'ici juin, j'ai le temps d'y aller.

8. Marilyne 13/02/2019

@ Maggie : ah oui, essaie de voir le film, il est splendide. Merci de ton retour pour l'expo Tromelin, peut-être que je pourrai retourner pour la voir.

@ Aifelle : non, et je le regrette !

9. Annie (site web) 13/02/2019

Je me souviens du "Musée de l'homme" des temps anciens et du choc qu'avait été pour moi la découverte du corps de la "Vénus hottentote". Les droits de l'homme étaient bien loin.
Superbes photos en effet. L'arbre, tel un repère est d'une magnifique puissance.

10. keisha 14/02/2019

Faut que je note, mais rien n'est sûr

11. Marilyne 14/02/2019

@ Annie : bien loin, en effet ! Pour la photographie avec l'arbre, je suis ravie qu'elle t'interpelle, je crois que c'est celle qui m'a le plus touchée ( d'autres étaient bouleversantes, mais celle-ci... je ne sais dire ).

@ Keisha : je sais bien, on ne peut pas tout voir( comme tout lire ;)), d'autant que les expositions de printemps ouvrent leur porte, il y a du choix !

Ajouter un commentaire