Yokainoshima

Cfyokaiaffiche

 

Yokainoshima, esprits du Japon est une exposition proposée au musée des Confluences à Lyon depuis le début de l'été ( elle dure jusqu'au 25 août 2019 ). 

Cette exposition présente les photographies de Charles Fréger, des portraits en pied contemporains ( 2013 - 2015 ) de figures masquées rituelles. Ils sont associés aux pièces japonaises des collections du musée ( où l'on retrouve Hokusaï ). Ces photographies sont splendides, aussi esthétiques que documentaires, il s'en dégage véritablement la force de la croyance, sa pérennité, les liens à la nature.

Le photographe français Charles Fréger a parcouru le Japon. Après une série sur les Sumo, il a choisi d'aller à la rencontre du Japon rural, des croyances et pratiques traditionnelles suivant le calendrier lunaire tout au long de l'année; cérémonies propres à chaque région ( costumes, danses ) célébrant la relation aux esprits, omniprésents toujours. Ce sont souvent des rites pour les récoltes, le repiquage du riz, demandant protection, prospérité, fertilité, conjurant les catastrophes ( notamment agricoles ), honorant les défunts.

C’est là le sujet de Yokainoshima : par l’inventaire de ces figures masquées, peindre le visage des campagnes japonaises, des traditions qui rythment la vie des habitants et de la terre qu’ils foulent et travaillent.
Yokainoshima est un titre inventé par l’artiste, qui pourrait être traduit par « l’île aux esprits et aux monstres », et fait référence aux entités surnaturelles vivant tout autour de nous et générant des phénomènes mystérieux.

Plus de 80 photographies, grand format, de villageois de tout âge incarnant divinités, démons, animaux, reproduisant les gestes ancestraux théâtralisés. De superbes couleurs des costumes et des masques sur des fond de bois, d'herbes et buissons, de mer, de neige, pour Invoquer - Incarner - Interpréter ( théâtre Nô ); c'est un grand voyage qui nous est offert. Ces photographies sont prises hors contexte des cérémonies, tel " un répertoire de formes esthétiques, de postures et de paysages " pour une approche d'une spiritualité qui nous est lointaine. Voir plutôt que comprendre - " Je photographie ce qui m'est étranger " - une autre imagerie du Japon. Ce sont des photographies d'atmosphère et de saisons, des photographies de ce lien humain avec la nature et les esprits.

Bémol à cette exposition, pour chaque photographie, il n'est précisé que le nom japonais de la cérémonie sans explication. Pour en découvrir le sens et le rituel, il faut le lire dans le catalogue de l'exposition... que je ne regrette pas d'avoir emporté en souvenir tant ces photographies contemporaines me fascinent. 

.

Cfyokai1

Île d'Ishagari, Okinawa - Fête de Sôron Angana, cérémonie associée à l'Obon ( pendant l'été, fête consacrée aux défunts, aux esprits ). Les familles célèbrent leurs ancêtres par un rituel durant trois jours. Les esprits invités paradent dans les rues des villages au son des flûtes, des tambours et des sanchin ( sorte de banjo ). Les esprits costumés représentent les esprits d'un couple âgé, leurs enfants et petits enfants [ photo ] revenant de l'au-delà.

.

Cfyokai5

Ville de Yamagushi, Honshû - les 20 et 27 juillet, la ville accueille la danse des hérons, Sagi-no-maï ( dont l'origine dans cette préfecture date du XIVème siècle ). Les hérons, considérés comme des oiseaux de bon augure, sont interprétés par deux danseurs.

.

Cfyokai6

Ville de Kaminoyama, préfecture de Yamagata, Honchû - Le 11 février est marqué par la fête des Kasedori ( coqs ). Célébrant le nouvel an lunaire, les kasedori traversent la ville d'une démarche à la fois sautillante et déhanchée en poussant des cris qui évoquent celui de l'animal. Chaque famille qu'ils croisent les arrose d'eau afin de s'assurer pour la nouvelle année une bonne récolte et une protection contre les incendies.

.

- Pour une visite virtuelle, le portfolio Yokainoshima de Charles Fréger ICI -

- L'album photographique de la série complète est paru aux éditions Actes Sud ( 2016 )-

*

Commentaires (12)

1. Kathel (site web) 23/08/2018

Vue un peu rapidement à sa sortie, avec des amis, cette expo méritera que j'y retourne plus posément... J'ai beaucoup aimé les photos, que je connaissais déjà en partie, et les objets qui sont exposés en correspondance avec les photos.

2. Marilyne 23/08/2018

@ Kathel : je pense la revoir aussi lors d'une prochaine visite au musée des Confluences :). J'ai lu que cette série a été exposée aux Rencontres de la Photographie de Arles en 2016.

3. Kathel (site web) 24/08/2018

Oui, effectivement, j'avais déjà vu certaines des photos à Arles en 2016 (mais pas fait de billet sur ce photographe, c'était resté dans les projets !)... l'affiche des Nuits de Fourvière de cette année était de lui aussi, de la série des éléphants peints.

4. niki (site web) 24/08/2018

après avoir visionné pricesse mononoke, j'ai envie d'en connaître un peu plus sur les légendes japonaises - ton intéressant billet m'y incite encore plus :)

5. Marilyne 24/08/2018

@ : Kathel, ça, des projets, je suppose que comme moi, tu en as une collection... J'ai croisé la série des éléphants, ça donne envie d'en voir plus.

@ Niki : oui, c'est tout un univers fascinant que je connais très peu aussi.

6. yuko (site web) 24/08/2018

Les photos donnent très envie ^^

7. Annie (site web) 25/08/2018

Superbes ces costumes et ces photos. C'est en effet un monde à découvrir que je ne connais pas du tout.

8. Marilyne 25/08/2018

@ Yuko : voilà pourquoi le catalogue d'exposition était indispensable aussi ;)

@ Annie : cette exposition a bien complété pour moi l'exposition parisienne " Enfers et fantômes d'Asie " ( je n'ai pas pu m'empêcher de repartir cette fois avec un album qui me tentait à Paris )

9. Tania (site web) 25/08/2018

De belles photos qui appellent un commentaire, c'est vrai, pour les non initiés.

10. Marilyne 26/08/2018

@ Tania : oui, on s'y laisse prendre pour l'esthétique mais c'est appréciable d'en savoir plus ensuite.

11. Alys (site web) 27/08/2018

Huhu tu es à fond sur le Japon cet été! :) Très intéressant tout ça. Et saisissant, même.

12. Marilyne 27/08/2018

@ Alys : j'essaie de tenir le projet de la saison nippone, c'est le début de la fin ;)

Ajouter un commentaire