L’histoire du lion qui ne savait pas écrire – Martin Baltscheit & Marc Boutavant

 9782723458689 l

Le lion ne savait pas écrire. Mais ça lui était bien égal, car il savait rugir et montrer les crocs. Et pour un lion, c’est bien suffisant. Mais un jour, le lion rencontra une lionne…

- P’tit Glénat – Collection Vitamine -

Le lion est amoureux d’une lionne lectrice.  » C’est une dame « , se dit-il, avant de l’embrasser, il me faut lui envoyer des lettres d’amour. Mais, ce lion est analphabète. Il s’en va donc réclamer la précieuse missive à tous les animaux de la savane qui, s’ils savent écrire, n’adaptent pas leurs discours au félin…Le singe invite à une promenade dans les arbres, l’hippopotame à un bain d’algue, le crocodile à partager un morceau de girafe…jusqu’à ce que le lion rugisse de colère et clame tous les mots qu’il aurait voulu écrire…jusqu’à ce que la lionne l’interrompe dans ses lamentations pour lui demander pourquoi il n’écrit pas cette lettre lui même. Sur les dernières pages, la lionne entraîne le lion tandis que des animaux forment les trois premières lettres de l’alphabet.

Vous l’aurez compris, sous l’apparente simplicité de ce récit en conte randonnée, sous l’humour des personnages et des situations, cet album raconte les difficultés d’apprentissage, le refus comme le désir d’apprendre. Il parle d’ illettrisme, de la capacité et de la volonté de chacun, à tout âge, d’accéder à la connaissance.

Bien que non didactique ou moralisateur, on ne peut occulter l’aspect pédagogique de cet album dont le message valorise explicitement la communication écrite. Valorisation des apprentissages fondamentaux par le fond et la forme, le livre incitant à la lecture et l’écriture pour exprimer ses sentiments en toute indépendance, pour les partager.

Cet aspect est très joliment mis en scène. L’histoire est touchante et drôle, les personnages particulièrement expressifs sous le trait reconnaissable de Marc Boutavant, créateur de Mouk. L’illustrateur se joue des couleurs, aplats évocateurs et enchaînements contrastés, tandis que les tons vifs des animaux accompagnent la dynamique du récit.

L’album est amusant, plein de vie, il peut paraître conventionnel et uniquement récréatif. A tort.

*

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau