Iron ou la guerre d'après -S.M.Vidaurri

 41sx0ebcspl

- Cambourakis -

Cet BD est un très bel objet livre, plus de 150 pages épaisses, le format d'un roman. Mais elle pourra frustrer son lecteur.

Le contexte historique n'en est absolument pas développé, elle se lit à la façon d'un épisode comme en témoigne le récit déroulé sur un temps très court. Sur un anthropomorphisme réussi, nous suivons les personnages dont quelques brides de passé et de personnalités se dévoilent peu à peu. Pouvoir en place, officiers, résistants et leurs familles, le propos est focalisé sur la psychologie des nombreux protagonistes. Chacun s'interroge sur son engagement, les moyens et le sens de cet engagement maintenant que cette guerre dont nous ne saurons rien est terminée.


L'atmosphère est douloureuse et sombre, une désespérance en suspension, lourde de tous ces silences; atmosphère qui m'a paru très bien rendue par la finesse du trait et la colorisation des vignettes en camaïeux de bleus et de gris sur des paysages d'hiver, relevée de blancs en contraste, tandis que le découpage des planches rythme le récit. Ce choix de graphisme conjugué à l'absence d'explications sur le fond d'une intrigue, sur les enjeux du conflit, sur l'affrontement décrit, sont aussi prenants qu'ils peuvent éloigner de cette lecture. Pour ma part, j'ai été saisie par cette violence de conscience.

.

Iron r2

***

*

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau