L'encyclopédie des débuts de la terre - Isabel Greenberg

 

Encyclo

- Casterman 2015 -

- Traduit de l'anglais ( Royaume-Uni ) par Stéphane Michaka -

Lecteurs, ce livre n'est pas une vraie encyclopédie ! C'est un récit épique où vous trouverez les histoires et les péripéties d'un conteur solitaire, en quête de la Connaissance et du Véritable Amour. Ce livre contient une foule d'histoires, grandes et petites, où l'on croise tour à tour : des Dieux, des monstres, des rois fous, de sages vieilles biques, des chamans, des hommes médecine, des frères et des soeurs. Sans oublier : du conflit, du mystère, une science inexacte, une géographie encore pire et, au cas où on ne l'aurait pas déjà mentionné, le Véritable Amour.

Les critiques disent que ce livre est sans doute la plus belle invention depuis le fil à couper le beurre. Peut-être même depuis le fil tout court !

.

Cette quatrième de couverture annonce les couleurs de ce réjouissant roman graphique.

Il y a longtemps, dans le temps d'avant, lorsque les dieux intervenaient dans la vie des humains, dans une terre du Nord, un garçon a perdu une partie de son âme. Il part à sa recherche à travers le monde, de l'autre côté du monde inexploré. Ce jeune homme est un Conteur. Au cours de sa quête, au fil des pages, c'est son art qui sera le lien entre lui et les peuples qu'il rencontre. Jusqu'à ce qu'il retrouve cette part de son âme recueillie par une jeune femme du Sud. 

Ce roman graphique s'ouvre sur cet amour naissant entre l'homme du Nord et la femme du Sud. Malgré la force de ce sentiment amoureux, un champ magnétique déréglé par un dieu les empêche de s'approcher l'un de l'autre, de se toucher. Ils partagent alors des heures de contes.

Cet album est une odyssée de mille et une nuits délicieusement fantaisiste. Contes, mythes, coutumes et récits fondateurs du monde entier se mêlent. En quatre parties, à chaque chapitre, un récit en appelle un autre - " Derrière lui se trouvaient les histoires anciennes et sacrées de son peuple. Et devant lui, de nouvelles histoires, prêtes à être vécues et apprises " - Récit des origines de sa quête, récits des origines des terres traversées, c'est toute une cosmogonie en hommage aux récits fondateurs que sont les contes et les légendes que nous offre cet album. Le lecteur y retrouve quelques sirènes, un cyclope, une arche, une baleine, des frères rivaux et des guerres ancestrales, un bébé à partager entre ses mères, des sacrifices, un roi et un cartographe, une tour pour atteindre les dieux, des chamans, le Chasseur Invisible... Tous ces récits humains qui racontent leur monde.

La richesse de roman graphique n'a rien de pesant, de didactique. Au contraire, cette quête s'approprie ces récits des origines et leur (re)donnent vie et fraîcheur; une fraicheur et une fantaisie soulignées par le trait, l'univers graphique en aplats entre noir & blanc et tons sépias relevés de touches de bleu, de jaune, de rouge; relevés par la joyeuse impertinence des mots de l'auteur, qui, à la façon d'un conteur, interpelle son lecteur et décline une oralité contemporaine décalée pour les propos de ses personnages.

Un roman graphique turbulent prenant, d'une intelligence tendre et délurée, absolument enthousiasmant, qui nous raconte que l'humanité, de toujours, raconte.

.

Encyclo1

.

- En balade en mon pays de contes au Bar à BD avec Mo' 

*

Commentaires (4)

1. Mo (site web) 16/01/2015

Très jolie balade en ta compagnie. J'aurais aimé pouvoir lire cet ouvrage d'une traite (mais vu que nous avons d'autres obligations quotidiennes...). Cela dit, la lecture se reprend sans difficulté et je me suis vraiment laissée porter par le récit. Merci ! :)

2. Marilyne 16/01/2015

Je te comprends, cet album a accompagné une de mes soirée et ça faisait du bien ces clins d’œil et ces sourires, de se laisser embarquer aussi. Merci à toi pour nos voyages :-D

3. jérôme (site web) 16/01/2015

Le coté foisonnant (et peut-être un peu décousu) me freine. J'espère qu'il arrivera un jour à la médiathèque pour que je me fasse ma propre idée.

4. Marilyne 16/01/2015

Très foisonnant du fait des récits enchâssés, mais pas décousu. Oui, s'il arrive, curieuse de ta lecture. J'ai bien accroché à l'univers graphique aussi qui se prête bien au(x) récit(s), qui n'est pourtant pas celui qui m'attire de premier abord.

Ajouter un commentaire