Bruxelles à contrejour - Catherine Deschepper & Martine Henry

Bruxelles

- Quadrature 2017 -

Projet photo/graphique littéral et littéraire, Bruxelles à contrejour propose une visite qui n’a rien de touristique au cœur d’une capitale de cœur. Chaque nouvelle, bien réelle, nourrie par le cliché photographique, évoque au détour d’une allusion fugace l’intervention de quelque fée, lutin, farfadet, ange, démon : des êtres surnaturels qui n’existent pas mais auxquels on croit, parfois, au détour d’un instantané au cœur de la cité. Les images et les mots explorent ces formes toutes singulières d’errances qui tracent leurs sillons dans la foule capitale.

Un beau cadeau que ce recueil, une jolie lecture. J'en ai autant apprécié la lecture que l'objet. 

Pour dix-sept nouvelles, dix-sept clichés urbains en ouverture; des photographies en noir et blanc, des portraits décontextualisées, clichés de l'instant. L'attention est portée sur l'expression, l'allure, l'attitude; des images qui s'offrent aux textes, comme une évocation première d'une diversité de possibles. Regarder une personne, imaginer, et si...

Ces quelques mots du Préambule :

" ... Faire divaguer l’imaginaire. Taquiner l’intrigue. Se dire qu’il, ou elle, peut-être…

Des lieux, des moments, des émotions et cette idée qu’il doit bien y avoir quelque part des fées, comme des souvenirs du passé, des portes secrètes vers la poésie, des touches d’espoir, d’humanité. Des rêves qui vaguement papillonnent au creux du mono-tone. En noir et blanc. "

J'aime beaucoup cette expression " taquiner l'intrigue ". C'est exactement ce que pratique l'auteure Catherine Deschepper, variant les tons de chacune des nouvelles inscrites dans un espace précis de la ville de Bruxelles. Et c'est un kaleidoscope social qu'elle nous raconte, qui ne se limite pas à la capitale de la Belgique sur ces histoires aux thèmes d'actualité tels la vieillesse, les migrants, l'amour - toujours -, la solitude...

Ces nouvelles nous parlent d'émotions, de l'imprévu aussi, de l'invisibles et des invisibles, ces gens croisés, ces tout petits moments. Un autre regard sur la ville profondément humain, contemporain et ce  avec l'apparation de personnages fantastiques issus des contes, de la mythologie; personnages présentés en introduction de chaque nouvelle. Et ces " apparitions " donnent sens. A travers eux, c'est également l'esprit des lieux. Encore ce qu'on ne regarde pas, ce qu'on ne perçoit pas.

Ce recueil de nouvelles, ces photographies comme volées à l'instant, à l'insu de l'instant, nous racontent les présences.

- Le site des éditions Quadrature - Le site de la photographe Martine Henry -

- Participation au mois belge ( par cette lecture, j'ai appris le mot Racrapoter, belgicisme signifiant se recroqueviller, se replier sur soi-même. Je l'adopte :)) -

*

Commentaires (9)

1. niki 28/04/2018

le bruxelloise que je suis, se doit d'acheter ce livre, c'est sûr ;)

2. Anne (site web) 28/04/2018

Je me doutais que cela te plairait ;-) J'ai beaucoup aimé Un kiwi dans le cendrier, le premier recueil de Catherine Deschepper et ce projet-ci est vraiment intéressant.

3. lcath (site web) 29/04/2018

Une bonne idée pour découvrir ou redécouvrir Bruxelles on dirait .

4. Marilyne 29/04/2018

@ Niki : et certain :-)

@ Anne : une belle balade, et les nouvelles sont réussies. J'ai beaucoup aimé la façon dont le fantastique -imaginaire trouve sa place.

@ Icath : les lieux sont là, à la fois reconnaissables et différents.

5. krol (site web) 29/04/2018

Et si l'on ne connait pas Bruxelles, éprouvera-t-on le même bonheur à lire ces nouvelles ?

6. Lili (site web) 29/04/2018

Taquiner l'intrigue... Quelle belle image, en effet !

7. Marilyne 30/04/2018

@ Krol : je crois, oui, parce que même si les lieux sont précisés, la nouvelle reste inscrite dans le contexte d'une grande ville européenne ( où l'on retrouve, jardin, gare, palais de justice ... )

@ Lili : formule adoptée aussi !

8. maggie (site web) 05/05/2018

C'est une ville que je rêve de visiter. Je note la forme originale et puis j'aime bien les photos que j'ai pu regarder sur le site...

9. Marilyne 07/05/2018

@ Maggie : une belle ville, très agréable à visiter. Je te souhaite l'escapade. J'ai la chance d'y retourner bientôt :-)

Ajouter un commentaire