Kessel

Kessel

- Editions Transboréal - 2015 -

.

J'ai lu une première fois cette collection Compagnons de route de cet éditeur de récits de voyage avec le titre sur Hemingway, comme en introduction à un projet (re)lectures de ces dernières années ( certes, toujours en cours ).

Le principe de la collection m'a plu, même si cent cinquante pages, c'est peu pour l'homme et l'oeuvre. Je ne recherchais pas l'anecdote et l'exhaustif mais une rencontre. Elle m'a donc suffit cette narration qui raconte un auteur à travers ses voyages, les motifs et influences de ses voyages.

- Présentation de cette collection sur le site des éditions Transboréal ICI -

Cette biographie, à la fois chronologique et géographique ( elle s'ouvre sur un planisphère marquant les lieux et dates des étapes de J.Kessel à travers le monde ), n'est pas hagiographique, le ton est vif, enlevé, mêlant les expériences personnelles de l'auteur à ses oeuvres. Elle m'a permis de mieux saisir les propos des romans dans leur contexte ainsi que la personnalité de l'auteur, de l'inscrire dans son temps.

Je savais peu de Joseph Kessel ( 1898 - 1979 ), si ce n'est qu'il est l'auteur du Chant des Partisans, du roman Le Lion, de romans adaptés au cinéma, adaptations que je n'ai pas vues ou il y a bien longtemps, telles La Passante du Sans Souci, Belle de jour, L'armée des ombres...; romans que je souhaite lire cette année. Après Hemingway, Kessel projet 2019.

J'ai découvert un homme au tempérament de feu, surnommé justement Le lion ( également en référence à son profil, sa chevelure ), surnommé L'empereur par ses collègues journalistes pour ses qualités professionnelles, sa carrière de grand reporter.

La vie d'un tel homme ne se résume pas, son parcours est foisonnant, trépidant. Ce récit de la collection Compagnons de route porte bien son sous-titre : La vie jusqu'au bout.

Ce qui m'a marquée, c'est la précocité et la violence. J'ai rencontré un viveur, un bagarreur, un jouisseur, trop amateur de femmes, d'alcool, d'opium aussi, qui devint pigiste dès 17 ans; j'ai découvert un jeune homme qui connu dès l'enfance les voyages, la vie mouvementée, excessive, passionné de théâtre qu'il écrit, qu'il joue, sans négliger ses études, brillant. J'ai rencontré un homme de culture russe pour lequel la France fut une véritable patrie d'adoption, un aviateur de guerre, un grand reporter reconnu dès 1919 pour son reportage sur l'Irlande, un écrivain à succès dès le premier recueil et le premier roman à 25 ans ( La steppe rouge - L'équipage ); un homme qui fréquentait tout les milieux - des quartiers interlopes, cotoyant les prostitués, les malfrats -, un habitué du Montmartre du plaisir qui ne sera jamais un écrivain engagé. Il témoigne, il raconte, il écrit vite ( un mois pour le roman Belle de Jour ), ce qui l'intéresse, ce sont les hommes, les femmes, pas les idées. Il admire les aventuriers, il est l'homme des grandes amitiés masculines, l'ami de A.de Saint-Exupéry, de Mermoz ( il écrira sa biographie ). Sa littérature d'aventure est virile, un auteur à succès populaires. Sa première reconnaissance critique littéraire sera pour le roman Le Lion, en 1958.  

Mes deux divinités principales, c'est la beauté de la terre et c'est l'amitié des hommes. " 

Ce portrait de Joseph Kessel est tout en contrastes, " un héros gentiment négatif ", totalement inscrit dans une époque. Ce que Kessel a connu et écrit, c'est le XXème siècle, de la Première Guerre Mondiale à la création de l'Etat d'Israël. Il a couvert les procès de Pétain et de Nuremberg, le procès Eichmann également. Finalement, Joseph Kessel me paraît bien plus grand reporter que romancier. Ce sont ses reportages qui l'inspirent.

Lors de mon passage en librairie, je n'ai pas emmené que ce titre. C'est en fait d'avoir vu que les éditions Tallandier éditaient les reportages de Joseph Kessel qui a motivé la lecture de cette biographie avant de lire les articles. Les reportages sont publiés chronologiquement en huit tomes ( de 1919 à 1964 ) dans la collection poche Texto. Je suis partie avec le premier : Reportages 1919 - 1929 Le temps de l'espérance.

Quant à cette collection Compagnons de route de Transboréal, je sais que la prochaine rencontre ( en 2020 ? ) sera avec Blaise Cendrars.

*

Commentaires (10)

1. niki (site web) 15/01/2019

j'aime bien joseph kessel, et son côté frondeur, aventurier - et ce depuis que j'ai découvert sa biographie par yves courrière

2. Marilyne 15/01/2019

@ Niki : l'auteur de ce titre que je présente cite à plusieurs reprises la biographie de Yves Courrière, comme une référence.

3. Autist Reading (site web) 15/01/2019

Encore un classique que je ne connais pas (tout au moins par ses romans car j'ai vu quelques-uns des films tirés de ses romans, dont le magnifique L'Armée des ombres). Pour autant, on m'a tellement vanté "Les cavaliers" qu'il a fini par atterrir dans ma PAL, donc tout espoir n'est pas perdu.

4. Dominique (site web) 15/01/2019

une collection qui a tout pour me plaire chez un éditeur que j'aime depuis ses débuts

5. Annie (site web) 15/01/2019

Un auteur lu il y a très (trop longtemps ?), que je ne suis pas sûre de relire. Envie d'autre chose, je pense !

6. Marilyne 16/01/2019

@ Autist Reading : je n'ai pas lu Les cavaliers, ni vu le film. Monsieur a été emballé par le film, il a tenté la lecture et renoncé ;). J'attends donc ton retour ^-^

@ Dominique : c'est certain qu'on ne repart jamais bredouille du catalogue Transboréal.

@ Annie : c'est vrai que nous avons des périodes de lecture ! En fait, je suis autant curieuse de lire les reportages que les romans ( plutôt ceux qui ont été adaptés en film, pour comparer ).

7. keisha 16/01/2019

Ah mais je l'ai lu (et celui sur Saint Ex), exact, le catalogue transboreal est 'dangereux'

8. Marilyne 16/01/2019

@ Keisha : je ne suis pas étonnée :) . J'avoue que celui sur St-Exupéry me tente peu, ce qui m'est pas le cas d'autres titres ( Cendrars, Stevenson, H.Miller... )

9. Patrice (site web) 25/01/2019

C'est très intéressant d'avoir ces éléments de biographie, je n'en avais pas connaissance. J'ai lu la première fois Kessel il y a deux ans avec "Les mains du miracle" et je me suis promis d'y retourner. Ton billet donne envie de davantage connaître l'homme et son oeuvre. Merci!

10. Marilyne 25/01/2019

@ Patrice : merci à toi pour ton commentaire. " Les mains du miracle " m'intrigue, il fait partie de ma petite sélection :)

Ajouter un commentaire