Le Palais de glace

Vesaas

- Actes Sud Babel 2016 -

- Traduit du norvégien par Jean-Batiste Coursaud -

- Parution en 1963, traduit en français en 2014 aux éditions Cambourakis -

Dans un paysage de légende façonné par le froid et la glace, au coeur de l'interminable automne norvégien, deux fillettes se découvrent et se reconnaissent. Siss et Unn, Unn et Siss. De caractère apparemment opposé, elles s'attirent et se troublent, jusqu'au soir où, les yeux plongés dans un même miroir, elles scellent un pacte, un lien aussi indéfectible qu'inexplicable, ténu comme un cristal de givre et puissant comme le palais de glace figé au pied de la cascade. Le lendemain, Unn disparaît.

.

Ce roman, c'est un rendez-vous lecture du Challenge Nordique de Margotte et ce roman, considéré comme un classique, c'est une lecture singulière.

Tout en atmosphère hivernale, de froid et d'obscurité, il est autant le récit de la petite Siss que celui de ce Palais de Glace figé au sommet d'une cascade, sculpture de gel où gronde la rivière attendant son heure, sculpture fabuleuse à la fois merveilleuse et monstrueuse. 

Sur ces pages, c'est la fascination de ces paysages de blanc, de ce paysage de glace, et c'est le cheminement du deuil de Siss suite à la disparition de Unn. C'est cet hiver là, comme une saison initiatique, comme une saison intime, durant lequel la relation aux autres se transforment pour la fillette; relation aux autres finement racontée. Le récit alterne les descriptions du Palais, les émotions et l'imaginaire qu'il suscite avec les pensées de Siss. Le lecteur est au coeur de l'un et de l'autre, de tout ce qui les lie, sur cette prose pudique, sous les craquements de la glace.

Il y a quelque chose de puissant dans ce roman, de profond, quant aux sentiments. Et il y a du conte par ce choix narratif, de l'intemporel par l'esprit des cycles, des saisons, de la vie et de la mort, face à l'absolu d'un amour et la force du souvenir.

Unn plongeait son regard dans un monde magique fait d'aiguilles et de dents, de dômes galbés et de coupoles givrées, de courbes douces et de guipures alambiquées. Tout était de glace, et l'eau qui giclait ici et là prolongeait la construction par ses éclaboussures. Les ramifications de la cascade étaient désaxées par la glace : elles filaient dans de nouveaux lits, façonnaient de nouvelles formes. Tout étincelait. Bien que le soleil ne se montre pas, ses rayons chatoyaient de tonalités vertes et bleu glacier, miroitaient d'un éclat froid comme la mort."

*

Commentaires (19)

1. chinouk (site web) 21/12/2017

Voila un livre qui me tente beaucoup et que je n'ai jamais vu passer, je le note, car moi il ne faut pas me promettre des paysages de glace, car je fonds de suite:)

2. Gwenaelle (site web) 21/12/2017

Ton billet m'intrigue et me donne envie d'en savoir davantage. J'aime aussi beaucoup la couverture du roman.

3. Marilyne 21/12/2017

@ Chinouk : je ne connaissais pas non plus ce livre, découvert grâce au Challenge nordique, c'est la deuxième fois qu'il me permet d'élargir mon horizon. Tu peux noter, nous ne sommes que le premier jour de l'hiver, la glace tiendra jusqu'au printemps :)

@ Gwenaelle : elle est belle cette couverture, elle rend bien l'atmosphère du roman.

4. Aifelle (site web) 21/12/2017

Vu ce matin chez Margotte ; vous donnez envie de le lire toutes les deux. Et la couverture est belle.

5. Marilyne 21/12/2017

@ Aifelle : oui, c'est une LC qu'avait proposée Margotte. Une lecture prenante, à l'atmosphère particulière.

6. Margotte (site web) 21/12/2017

Tu restitues parfaitement bien l'ambiance du roman :-) Contente de savoir que cela a été une belle lecture pour toi. Je te souhaite de belles fêtes de fin d'année !

7. Marilyne 22/12/2017

@ Margotte : merci, à bientôt pour d'autres lectures nordiques :) . Belles fêtes à toi.

8. Anne (site web) 22/12/2017

C'est l'accord parfait entre la nature et les sentiments, ce roman. Mystérieux et profond comme la glace.

9. Marilyne 22/12/2017

@ Anne : mystérieux et profond, oui, une surprise cette lecture !

10. maggie (site web) 23/12/2017

J'ai lu les billets de la LC et ça me tente beaucoup. C'est fait pour ça les challenges, pour découvrir de nouveaux auteurs aussi !

11. Marilyne 23/12/2017

@ Maggie : c'est aussi comme ça que je comprends un challenge ( alors que je n'aime pas beaucoup ce mot ) et celui-ci remplit son rôle, avant celui-ci il m'a permis de lire enfin Ibsen.

12. titoulematou 23/12/2017

un livre dont je n'ai pas entendu parlé mais qui me tente!

13. Marilyne 23/12/2017

@ Titoulematou : je ne le connaissais pas non plus et pourtant il mérite d'être connu. Merci de votre commentaire, ravie de vous avoir tenté.

14. lewerentz (site web) 26/12/2017

Billet tentateur ! Zou, c'est noté ! Merci :-)

15. Marilyne 26/12/2017

@ lewerentz : A découvrir, pour l'atmosphère et les paysages. Bonne lecture :) et merci pour votre commentaire.

16. Ingannmic (site web) 29/12/2017

J'ai découvert Tarjei Vesaas avec L'incendie, récit très singulier, très poétique, mais dont la complexité m'a un peu perdue... du coup, j'hésite à relire cet auteur

17. Marilyne 30/12/2017

@ Ingannmic : je ne connaissais pas cet auteur, et après lecture du Palais de Glace, je ne suis pas étonnée de ce que tu dis de ta lecture. Le Palais de Glace n'est pas complexe, en revanche, une voix singulière, oui, une dimension poétique aussi.

18. sentinelle (site web) 24/01/2018

Un petit roman très singulier mais qui marque durablement par l’atmosphère qui s'en dégage. Je l'ai lu il y a plusieurs années mais je m'en souviens encore très bien. Je suis donc bien contente de le retrouver par ici :)

19. Marilyne 24/01/2018

@ Sentinelle : je crois que, comme toi, je garderai cette lecture longtemps, son atmosphère. Ce fut à la fois une découverte et une expérience.

Ajouter un commentaire