Le nom des coquillages - Anthony Doerr

Coquillage

- Terre d'Amérique - Albin Michel -

Après m’être laissée prendre aux nouvelles du Mur de mémoire d’Anthony Doerr, j’étais impatiente de me perdre dans son premier recueil dont le thème filé – les résonances entre nos paysages intimes et ceux parmi lesquels nous nous réfugions – m’attirait autant si ce n’est plus que celui de la mémoire.

Dans ce recueil, huit nouvelles explorent, à travers la nature aux descriptions d’une fine densité, la géographie au tracé subtil des vies et des émotions qui les définissent. Une relation au monde, de corps et d’âme.
Comme Anthony Doerr le fera dans son second livre, il ne localise pas toutes ses nouvelles sur sa terre natale américaine mais nous entraîne dans un voyage qui se libère des frontières des pays et des genres, nous offrant ainsi le panorama lumineux de sa plume en variations de situations, de personnalités, de lieux, d’atmosphères. Et ces voyages relatent les racines, les jardins secrets, les besoins d’espace, les renaissances et les cycles, les sentiers et les méandres.

A rebours, cette lecture du premier recueil confirme celle du second, Anthony Doerr est un excellent nouvelliste. Alors, j’espère le  » jamais deux sans trois « .

***

*

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau