Un pied au paradis - Ron Rash

 51bdiwe ufl

- Livre de poche Policier -

- Traduit de l'américain par Isabelle Reinharez -

Oconee, comté rural des Appalaches du Sud, années 50. Une terre jadis arrachée aux Indiens Cherokee et qui bientôt sera définitivement enlevée à ses habitants : la compagnie d’électricité Carolina Power rachète peu à peu tous les terrains de la vallée pour construire une retenue d’eau, un immense lac qui va recouvrir les fermes et les champs. Ironie du sort : une sécheresse terrible règne cet été-là, maïs et tabac grillent sur pied dans les champs arides. Le shérif Will Alexander est le seul à avoir fréquenté l’université, mais à quoi bon, quand il s’agit de retrouver un corps astucieusement dissimulé ? Car Holland Winchester a disparu. Il est mort, sa mère en est sûre, qui a entendu le coup de feu chez leur voisin. L’évidence et la conviction n’y font rien : pas de cadavre, pas de meurtre. Sur fond de pays voué à la disparition, une histoire de jalousie et de vengeance, très noire et intense, sous forme d’un récit à cinq voix : le shérif, le voisin, la voisine, le fils et l’adjoint.

Un premier roman étrange, prenant, rude. Roman noir, roman choral, les voix y sont rauques, rocailleuses des mots du pays.

Une histoire de familles et de fermiers, de filiation et de fatalité sous un ciel d’orage. Dans une atmosphère de fin d’un monde, la plume trace son sillon, creuse et marque.

Bien plus qu’un roman policier, il s’agit d’une chronique du Sud, de l’Amérique rurale des années cinquante. Des témoignages – presque un plaidoyer – racontent chacun ce meurtre suspecté et la vie, les hommes, les superstitions de cette vallée conquise et condamnée.

Cinq narrateurs pour cinq périodes qui dévoilent les âmes et les motivations, cinq récits qui avancent dans le temps pour dire le passé, les drames et les racines. L’intrigue comme motif à la parole.

Ce roman, ce sont ces voix qui prennent magistralement corps – nus sur cette terre qui les modèle – émouvantes et éprouvantes, profondément humaines, viscéralement humaines.

Un beau roman, une pépite aux éclats bruts et acérés.

*

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau