La maison dans les roseaux - Ueda Akinari

 

Akinariroseaux

- Traduit du japonais et annoté par René Sieffert -

Un noble guerrier, prêt à tout pour honorer une promesse de rendez-vous, à la neuvième lune, quand fleurissent les chrysanthèmes ; une femme aimante séparée de son époux par la guerre, qui l'attend fidèlement dans leur maison dans les roseaux, au sein d'un village dévasté ; un moine réincarné en carpe géante ; une épouse trahie et morte de désespoir, transformée en spectre furieux par la jalousie... 

Ueda Akinari était un médecin lettré japonais du XVIIIème siècle. Il écrivit de la poésie et des recueils de contes fantastiques. Ces textes s'inspirent de récits traditionnels chinois et japonais. Ils nous entraînent dans le Japon médiéval.

Pour ce voyage dans le temps et l'espace, dans l'univers fantastique nippon, Ueda Akinari mêle à ses contes des faits historiques anciens - guerres entre provinces, rivalités entre shogun - . Les notes en fin d'ouvrage du traducteur permettent de les situer, géographiquement et politiquement; permettent de comprendre les références symboliques et culturelles. 

Dans ces quatre contes, Ueda Akinari célèbre la fidélité et le respect; amour et amitié, fraternité et mémoire. Les esprits reviennent rappeler leur promesse aux vivants, viennent honorer les promesses aux vivants; une noblesse d'âme et de coeur.

De son pinceau, le lettré peint les paysages japonais et la nature humaine, s'attardant parfois sur quelques maximes moralisatrices en introduction ou conclusion sur l'égoïsme dont les hommes sont coupables et victimes, sans oublier d'ajouter quelques touches d'humour fin à ces récits.

.

- Ces contes sont issus du recueil Contes de pluie et de lune - Gallimard Connaissance de l'Orient ( format poche ) -

Akinaricontes

.

- Pour l'Heure du Conte, contes d'ailleurs, en Asie avec Mina qui lit des contes chinois de l'époque Ming -

*

Commentaires (2)

1. Mina (site web) 02/01/2015

Ces contes-ci sont très tentants également et semblent partager avec ceux que j'ai lus une certaine finesse dans le ton (que ce soit l'humour pour toi ou l'érotisme pour moi). C'est ce qui m'y ferait revenir et chercher cette maison dans les roseaux.

2. Marilyne 03/01/2015

Des textes présentant un certain raffinement, sans aucun doute. Et je m'en vais chercher le Pavillon :)

Ajouter un commentaire