Monde sans oiseaux - Karin Serres

Monde

- Editions Stock -

« Petite Boîte d’Os » est la fille du pasteur d’une communauté vivant sur les bords d’un lac nordique. Elle grandit dans les senteurs d’algues et d’herbe séchée, et devient une adolescente romantique aux côtés de son amie Blanche. Elle découvre l’amour avec le vieux Joseph, revenu au pays après le « Déluge », enveloppé d’une légende troublante qui le fait passer pour cannibale. 
Dans ce monde à la beauté trompeuse, se profile le spectre d’un passé enfui où vivaient des oiseaux, une espèce aujourd’hui disparue. Le lac, d’apparence si paisible, est le domaine où nagent les cochons fluorescents, et au fond duquel repose une forêt de cercueils, dernière demeure des habitants du village.

.

Ce titre. Ce monde. Embarquée. Ce style. Cette atmosphère. Désorientée et emportée.
Un monde à la fois pré et post apocalyptique, toute une vie – et tout ce qui fait une vie – racontée par une voix saisissante, une pulsion vitale impressionnante dans cet air moite, parfois glauque, et pourtant lumineux en éclats de couleurs.
Un récit comme une fable, un merveilleux cruel sur cette écriture sensuelle malgré sa violence, d'une sensibilité farouche pour ce monde d'après une catastrophe écologique dont il ne reste rien à sauver, voué lui aussi à disparaître, immergé.
» Des ethnologues, ce sont. Il paraît que nous sommes une sorte de réserve : derrière les montagnes qui rapetissent, une vie urbaine âtre et polluée ferait rage tandis que nous, pêcheurs traditionnels, éleveurs de cochons mutants, nous vivrions comme dans le passé. «
Un univers à apprivoiser, à peine une centaine de pages pour se laisser fasciner et ravir par le flux des mots et des émotions sur les heures et les autres; par l'amour immense.
Un autre monde littéraire, ce premier roman, une voix singulière. de toute beauté. Prégnant et brillant. Touchée.

***

*

Commentaires (2)

1. Lybertaire (site web) 30/04/2014

Je trouve que malgré le fait que le roman soit court, on arrive quand même à se plonger dans l'atmosphère qui est très spéciale. D'habitude j'aime pas trop les romans courts, j'ai toujours peur de pas adhérer assez vite, mais ici j'ai trouvé que c'était réussi ;)

2. Marilyne 01/05/2014

J'ai adoré aussi ( adepte des textes courts :)). Un pari, le lecteur plonge ou pas... ^^

Ajouter un commentaire