Les Cosaques - Tolstoï

Cosaque

- Folio -

- Traduction, notice et notes de Pierre Pascal -

A travers les paysages du Caucase et le régiment de Cosaques auquel il est affecté, un jeune officier, Olénine, qui n'est autre que Tolstoï lui-même, découvre la splendeur du monde primitif. "Dieu que notre Russie est triste", soupirait Pouchkine ; le Caucase, c'est pour Tolstoï la découverte de la joie, l'oubli de l'accablant sentiment de culpabilité qui est au fond de l'âme russe. D'admirables évocations de nature. Le pittoresque éclatant des voyages romantiques. Et une histoire d'amour où nous voyons Olénine s'éprendre d'une jeune Cosaque, Marion, qui est pour lui le symbole d'une liberté encore insaisissable. Marion refusera d'épouser Olénine mais celui-ci ne l'oubliera jamais, et Les Cosaques sont le point de départ de l'évolution morale de Tolstoï.

.

Grand roman de grand auteur, quelle richesse sous la plume qui ajoute à la dimension littéraire les dimensions historique, géographique et spirituelle. Car ce récit est à la fois un témoignage et une quête.

Témoignage de cette région, son passé, son peuple ( tchétchène ), sa relation complexe à la Russie, son caractère oriental. Ce roman est nourri d’informations sur les paysages, sur les modes de vie, les mentalités, les croyances, ainsi que du vocabulaire local turko-tatar ( toutes ces informations précisées par les notes )

Le récit se déroule dans les années 1850 alors que le Caucase est en conflit avec la Russie du tsar. D’un côté du fleuve Terek, ceux qui s’opposent à la présence russe, les Montagnards, de l’autre les villages et forts cosaques. L’histoire d’amour impossible, de premier amour, relatée entre la jeune Cosaque Marion et Olenine le junker, l’élève officier moscovite, raconte également la distance qui sépare les deux peuples.

Dans ce roman d’inspiration autobiographique, Tolstoï ne décrit pas que le Causase. A travers Olénine, c’est également la jeunesse russe qui apparaît, cette jeunesse noble de cette Russie du tsar, témoin d’une aristocratie et d’une société qui n’évoluent pas. Olenine vit son séjour dans le Caucase comme un voyage initiatique, découvrant d’autres natures, belles et rebelles, dans lesquelles il se retrouvera avant de les perdre.

Sur cette verve romanesque, des pages épiques, des pages descriptives impressionnantes par leur pouvoir d’évocation des univers en présence et des émotions en naissance.

.

- Lecture de L.Tolstoï avec ClaudiaLucia -

- Lire les Classiques avec Stephie -

.

- Je vous invite au bonheur d'écouter Dans les steppes de l'Asie Centrale d'Alexandre Borodine sur les pages de Anne -

*

Commentaires (12)

1. Dominique (site web) 16/01/2014

Super cette semaine Russe, j'arrive de chez Claudia ensevelie par la neige et me voilà en plein combats
Je n'ai jamais lu Les Cosaques et depuis le temps que j'en entends dire grand bien je viens de le lister pour mes prochains achats

2. claudialucia 16/01/2014

Finalement je n'ai pas lu les oeuvres de jeunesse de Tolstoï mais tu me donnes envie d'y rémédier! Il va falloir que je découvre Les cosaques!

3. niki (site web) 16/01/2014

je ne connais que peu d'oeuvres de tolstoï, à part bien sûr "guerre et paix" et "anna karenina"
mais je reconnais avoir des difficultés à lire les romans d'un homme qui n'était pas très net dans sa vie personnelle

4. Marilyne 16/01/2014

@ Dominique : merci. C'est vrai qu'aujourd'hui c'est le grand voyage ! En fait, j'avais choisi le recueil de nouvelles " La tempête de neige " et puis, à la librairie, j'ai croisé " Les Cosaques "... ^^ .Dans la neige une prochaine fois.
@ Claudia : c'était vraiment très bien notre double lecture autour d'un auteur sans présenter le même titre finalement, comme ça, nous nous tentons mutuellement :)
@ Niki : la grande question de l'homme et l’œuvre...

5. Anne (site web) 16/01/2014

Merci pour le petit clin d'oeil musical ! De Tolstoï je n'ai lu (ou plutôt dévoré)que Anna Karénine... Guerre et paix, ce sera pour dans une autre vie ?

6. Marilyne 16/01/2014

@ Anne : avant l'autre vie, il y a la retraite ;)
( et pourquoi pas le recueil de nouvelles ^^ )

7. Praline (site web) 17/01/2014

Je ne connaissais pas du tout ce titre de Tolstoi. Tu me tentes bien ! On ne sait jamais, si je tombe sur lui en biblio :)

8. Marilyne 17/01/2014

@ Praline : tout est possible en biblio ;)

9. Sabine (site web) 17/01/2014

Voilà un billet qui confirme ce que me dit régulièrement un ami sur ce roman. Je vais finir par me laisser tenter. Ton enthousiasme fait plaisir à lire!

10. Marilyne 18/01/2014

@ Sabine : merci, contente de confirmer, cela faisait trop longtemps que je voulais relire Tolstoï

11. lounima (site web) 19/01/2014

Un roman que j'ai très envie de lire et qui est inscrit sur ma liste depuis des lustres !! ;-)

12. Marilyne 19/01/2014

@ Lounima : ah, certaine qu'il va te plaire !

Ajouter un commentaire