Opération Copperhead - Jean Harambat

Copperhead

 - Dargaud - 2017 -

- scénario, textes et dessins : Jean Harambat - Mise en couleurs : Isabelle Merlet -

Opération Copperhead, c'est une histoire aussi vraie que rocambolesque du contrespionnage britannique pendant la Seconde Guerre mondiale. 

.

Autant commencer l'année par quelques bulles, du pétillant, du haut en couleur. Cette BD est drôle, so british et historique. Je ne suis pas étonnée qu'elle ait reçu le Prix Goscinny du scénario et qu'elle soit dans la sélection d'Angoulême. 

De l'authentique et de la fantaisie sur du bon mot et de la romance, car " dans les pages qui suivent, tout n'est pas entièrement vrai mais tout n'est pas entièrement faux ".

Si ce type de graphisme n'est pas de mes favoris, il faut reconnaître qu'il se prête à la vivacité, à l'esprit du récit comme au choix narratif, cette façon de croquer les personnages, les décors londoniens. Cet album peut être considéré comme un roman graphique.

L'album s'ouvre sur le tournage du film " Mort sur le Nil " en 1977 avec David Niven et Peter Ustinov qui vont raconter. Le lieutenant-colonel Niven rencontra le deuxième classe Ustinov au service cinématographique de l'armée britannique en 1943. Deux projets les réunissent, un film pour le moral des troupes et cette opération Copperhead :

L'objet de l'opération était de sauver des vies en mobilisant les nazis loin du véritable débarquement. A cette fin, il nous fallait trouver, recruter et former un acteur capable d'être une doublure convenable du général Montgomery et promener cette doublure en Afrique du Nord. Etaler le visage bien connu du général à Gibraltar, à Alger, au Caire divertirait les forces de l'Axe, les tromperait sur le lieu de l'ouverture du nouveau front de guerre pendant que l'authentique Monty superviserait ici le véritable débarquement... " ( extrait de " Décrocher la lune " de David Niven )

Ainsi, dans cette BD, sont insérés entre les planches des extraits des autobiographies des trois protagonistes principaux : David Niven, Peter Ustinov et du lieutenant Clifton James, le Monty's Double. 

C'est ce trio qui est mis en scène, de chapitres en chapitres, la préparation de l'Opération, la formation du comédien, les affres de cette formation, le récit mêlant à la fois pertinence des informations à l'impertinence du ton.

Copperhead a

.

Je me suis franchement amusée à la lecture de cette BD, tout aussi intéressée par le sérieux du sujet. Et puis, cette Opération Copperhead, c'est un hommage aux jeux de la fiction, au cinéma et au théâtre. Il y a de la comédie, de l'épique, du sentimental, une touche de psychologie à travers les angoisses de la doublure. Avec cet humour des Mémoires de David Niven et Peter Ustinov qu'accompagne celui des dialogues écrits par Jean Harambat.

.

Copperhead 1

.

Copperhead 2

Bonus, les doubles pages en intérieur de couverture constituées de nombreuses photographies d'époque.

- Le billet de Saxaoul -

*

Commentaires (9)

1. keisha 08/01/2018

Oh mais voilà qui m'intéresse (de Harambat j'ai lu celui sur Ulysse)

2. Marilyne 08/01/2018

@ Keisha : une réussite cette BD ! Je n'ai pas lu le Ulysse de Harambat ( mais celui de Lepage ;))

3. Anne (site web) 08/01/2018

Il fallait être Anglais pour inventer une telle supercherie ;-)

4. Marilyne 08/01/2018

@ Anne : et les Anglais me poursuivent en insistant sur l'actualité cinématographique à travers cette BD : Agatha Christie et Churchill :)

5. Saxaoul (site web) 08/01/2018

J'ai découvert Harambat avec son Ulysse et j'aime beaucoup son univers. En plus, c'est un landais ;) !

6. MTG 09/01/2018

Encore une fois, tu lis vraiment de tout et sur tous sujets. Pas évident de concevoir une BD sur ça mais belle idée !

7. Marilyne 10/01/2018

@ Saxaoul : je découvre son univers avec cette BD, ça me plaît :-)

@ MTG : Et finalement cette BD permet de découvrir cette opération dont je n'avais jamais entendu parler. ( j'aime papillonner ;))

8. maggie (site web) 10/01/2018

Je n'aime pas trop le graphisme... non plus. cA a l'air intéressant et drôle mais j'avoue que je ne lis pas de BD en ce moment... J'ai trop de livres à lire.

9. Marilyne 10/01/2018

@ Maggie : finalement, je me suis laissée prendre par ce graphisme. J'aime beaucoup la BD, je traverse des crises ;-), c'est certain que ça multiplie les envies lectures !

Ajouter un commentaire