Balade vénitienne #3

Ce week-end, nous embarquons sur un vaporetto pour les îles de la lagune.

Quatre îles se visitent principalement : Murano, célèbre pour la verrerie, celle du Lido ( qui n'est rien d'autre qu'une station balnéaire, des bars et des plages ), Burano et Mazzorbo, Torcello. Les plus connues sont donc Murano et Burano. L'île de Burano attire pour la promenade car c'est une île de pêcheurs aux maisons colorées, renommée pour ses biscuits au citron et sa dentelle. L'activité touristique y est omniprésente. Alors, la promenade est jolie, les biscuits bons mais nous n'avons pas souhaité y retourner pour autant. Ce qui aurait pu nous tenter, c'était de passer le pont qui la relie à Mazzorbo, île champêtre et résidentielle de vignes dont le campanile offre une vue panoramique sur les couleurs de Burano.

Notre motivation première était la petite île de Torcello où notre promenade fut trop rapide lors de notre premier séjour ( parce qu'en fin de parcours après Murano et Burano, à notre grand regret après l'avoir si hâtivement découverte ).

En quittant Venise en bateau, nous passons devant l'île appelée Cimitero San Michele. Cette île est le cimetière de Venise depuis 1807. C'est un moment particulier de longer la côte de cet îlôt de cyprès entouré d'un mur. Comme au Père Lachaise à Paris, il est possible de s'y rendre pour un hommage aux grands noms qui y reposent, tels Igor Stravinsky, Ezra Pound, le poète russe Joseph Brodsky .

Dsc00986

.

Voici Torcello, qui ne doit pas dépasser actuellement la vingtaine d'habitants, qui était pourtant la capitale de la lagune jusqu'au Xème siècle abritant une cité byzantine.

Torcello

De cette cité, il reste la basilique, un joyau. Pour la rejoindre, il faut remonter le canal central de l'île tout aussi champêtre que Mazzorbo. Elle fut un coup de coeur d'Hemingway qui y séjourna, éloigné de l'agitation de Venise.

Dsc01016

.

Quai panoramique

.

Vignes1

.

L'entrée de la basilique :

Entree basilique

Cette basilique m'a autant impressionnée que touchée. Les mosaïques y sont splendides, dans un état de conservation incroyable sous les hautes voûtes de bois. Cette basilique Santa Maria Assunta a été fondée en 639. Elle nous offre une belle richesse artistique et narrative. Des couleurs et des histoires bibliques. Dans l'abside, une immense Vierge au-dessus des apôtres. on distingue les petits carreaux de mosaïques. 

Vierge mosaiquetorcello

Une autre mosaïque impressionnante - lecture universelle de l'image, on comprend toute la force de ces représentations. Et il faut en observer les détails. J'ai été soufflée tant le " dessin " m'a paru si évocateur, si " moderne " dans l'expression - : Le Jugement Dernier.

Jugement dernier torcello

.

Jugement dernier details

.

Une image d'ensemble ( issue du site venise-tourisme ) pour se rendre compte des dimensions des mosaïques.

Torcello santa maria assunta interieur

.

J'ai bravé mon vertige et nous sommes montés au campanile, récompensée par la vue sur la lagune :

Dsc00999

.

Pecheur

.

Nous reprenons le vaporetto pour Murano, peu intéressés par la verrerie, nous suivions notre parcours byzantin, plein les yeux. J'écris peu intéressés par la verrerie parce que lors de notre premier passage dans l'île, nous avions été déçus par le " factice " qui s'y déployait, les mêmes multiples magasins de mêmes bijoux-bibelots ( tous les petits animaux et personnages que vous voulez ) bon marché en verre aux motifs reconnaissables de l'art de Murano. Tout de même, cette fois-ci, nous avions convenu de tenter notre chance vers les galeries pour découvrir la créativité de ces renommés artisans du verre. De belles véritables galeries, nous en avons croisé bien peu. Il y en avait, certes, mais finalement, ce que nous avons vu de réellement créatifs et de l'ordre de l'objet d'art ( que ce soit des vases, des lampes, lustres... ), ce fut dans les magasins chics sous les arcades de la Place Saint-Marc. Je pense qu'il faudrait visiter le musée du verre pour admirer les créations des grands maîtres.

Sans regret nous avons dirigés nos pas vers les rues moins commerçantes, vers l'église Santi Maria e Donato. En flânant dans ces rues presque vides, le long des canaux, passé le pont, nous avons pu voir la Murano " habitée ", vivante, plus populaire que ne laisse paraître l'alignement de magasins. C'est en cela que nous lui avons trouvé un certain charme, à Murano.

Grues

.

Dsc01027

.

Vuemurano

.

La basilique bysantine date du XIIème siècle, construite face à un canal. La place, la couleurs des pierres, l'eau toute proche, tout ça déjà, c'est le plaisir de la visite.

Eglise 2

Rien que pour cette basilique, une excursion à Murano se justifie ( et puis le trajet en vaporetto sur la lagune ne gâche rien ). Comme dans la basilique de Torcello, une immense Vierge en mosaïques y est représentée. Des fresques sont également peintes sur les murs. Il est rare tout de même de pouvoir encore voir des fresques de cette époque, aussi bien conservées.

Vierge

.

Vierge2

Tout le pavement joue également avec la mosaïque, avec les formes géométriques ( frises, triangles ) : un sol en marbre de plusieurs couleurs, décorés de représentations animales, des paons, des oiseaux, des animaux fantastiques.

Mosaiquesol1

.

Mosaiquesol2

.

Mosaiquesol3

.

Sur l'un des murs, une galerie de tableaux. En s'approchant, nous constatons qu'il s'agit à la fois de mosaïques et de verres de Murano, c'est somptueux. Le tableau est double : le fond est en mosaïque, apparaissant dans les espaces laissés transparent du verre, le dessus est en verrerie colorée.

Vitraux 1

.

Nous voilà prêts pour la visite de la monumentale basilique Saint-Marc de la place San Marco à Venise. Car comment parler de basilique byzantine vénitienne sans citer cette incroyable basilique du XIème siècle.

Saint marc

.

Il y a bien trop à décrire, à dire, sur cette basilique; les guides lui consacrent des pages entières. L'architecture mêle le byzantin et le gothique, les influences orientales aux accidentales.

L'intérieur est éblouissant, couvert de mosaïques ( l'extérieur en donne un aperçu... à l'intérieur des milliers de mètres carrés de mosaïques ). Nous avons renoncé aux visites du Pala Oro ( retable incrusté de pierres précieuses ) et du Tesoro ( reliques sacrées et trésors ), ce qui nous entourait était amplement suffisant. Parce que justement, pour regarder, admirer, il faut laisser passer le temps de l'éblouissement. En entrant, je ne voyais rien, trop de colonnes, trop d'or, trop d'espaces dispersés. Le visiteur suit un parcours, il fait le tour de l'intérieur, un flux ininterrompu. Les gens passent, font des photographies ( interdites ! ) avec leur téléphone, sortent. 

A mi-parcours, nous sommes revenus sur nos pas et nous avons avancé lentement, avec des arrêts, le nez en l'air, en nous tordant le cou. Peu à peu, nous avons vu les scènes bibliques de mosaïques, les bas-reliefs, nous avons reconnus ces scènes, admirés les détails. Peu à peu, nous nous sommes pris au jeu des perspectives, cette architecture intérieure à la fois fermée et ouverte, je ne sais dire mieux, de niches mais aussi des espaces visuels qui s'ouvrent au regard entre les arcs, les claustras.

Interieur de la basilique saint marc venise

- Photographie du site Vivrevenise.com -

Sur ces mosaïques, on retrouve des épisodes autant de l'Ancien Testament que du Nouveau Testament. Déjà le narthex ( vestibule entre le portail et la nef ) avant d'entrer présentant La Génèse ( Adam et Eve, le Déluge, Babel... ) est fabuleux ! 

Voici la Création  

Creation adam eve

-Photographie du site 1oeuvre-1histoire -

La dernière image que je garde de cette visite à la basilique Saint-Marc, c'est, lorsque en baissant les yeux pour reprendre le parcours vers la sortie, j'ai vu un couple âgé près de moi qui reculait dans un petit coin sous une chaire. Il y avait là juste un prie-dieu et quelques cierges. Ils se sont installés, dos à la foule. Et ils ont prié, tout simplement.

*

Commentaires (13)

1. maggie (site web) 13/10/2018

toujours aussi magnifiques :-) notamment les mosaiques...

2. Marilyne 13/10/2018

@ Maggie : je ne préfère pas compter le nombre de fois où j'ai écrit Mosaïque dans cet article ;-)

3. Aifelle (site web) 14/10/2018

Belle balade à l'écart des sentiers battus, autant que faire se peut. Murano, j'ai lu qu'il n'y avait plus en réalité que des chinoiseries .. quelle tristesse. L'ensemble (paysages, monuments) doit quand même dégager toujours autant de beauté.

4. Kathel (site web) 14/10/2018

Ces basiliques sont magnifiques... je n'en ai visité aucune, notre voyage à Venise s'était plutôt porté sur les rues et les canaux, et la peinture. (et nous avions deux ados pas très emballées, à l'époque !)

5. MTG 14/10/2018

J'aurais aimé voit Burano, mais nous n'avions pas le temps, 3 jours c'est trop court. Torcello aussi me tente.

6. Dominique (site web) 14/10/2018

je suis venu prendre un bol d'air vénitien
je suis très contente de voir tes photos, je n'ai que l'extérieur de la Basilique car lors de ma dernière visite impossible d'entrer pour cause de travaux, l'Italie quoi !!!

7. Marilyne 14/10/2018

@ Aifelle : je ne suis pas étonnée de ce que tu as lu... c'est vraiment dommage, Murano fait vraiment partie de l'histoire et de la culture vénitienne. Et l'île est vraiment jolie, c'est du gâchis de la limiter à une galerie commerçante.

@ Kathel : pour notre premier séjour, ce fut aussi rues & canaux, avec peintures ( le grand écart entre l'Accademia et la fondation Peggy Guggenheim ^-^ ). Je comprends bien pour le mode ado : autant Fiston était motivé pour Naples ( Pompei, Vésuve, vie et cuisine italienne... ), autant Venise rien à faire, il n'a pas souhaité nous accompagner ( j'ai même essayé de lui vendre le Carnaval ;)).

@ MTG : ah oui, je crois que vous auriez apprécié Burano ( malgré la foule... ). C'est certain, trois jours, ça ne suffit pas et pourtant c'est déjà intense !

@ Dominique : oh, je vois ! Finalement l'Italie, nous l'avons plus éprouvée à Naples et à l'aéroport...

8. Alys (site web) 14/10/2018

Très intéressantes, ces balades! Merci de nous emmener avec toi :)

9. niki (site web) 14/10/2018

que la suite de ces balades vénitiennes est belle, intéressante, on n'a même pas besoin d'aller sur place pour se sentir "transporté" 'au propre comme au figuré)

10. Anne (site web) 14/10/2018

Je me rends compte que ma seule visite à Venise, c'était principalement rues et canaux. J'ai raté toutes ces basiliques et ces merveilleuses mosaïques. J'aime la dernière image que tu gardes de San Marco ;-)

11. Marilyne 14/10/2018

@ Alys : avec plaisir :)

@ Niki : oh, grand merci. J'essaie d'être précise ( sans pouvoir m'empêcher d'en dire beaucoup ^-^ )

@ Anne : c'est bien rues & canaux, on ne s'en lasse pas ! Il faut vraiment que tu retournes à Venise, pas possible que tu n'aies pas visité la basilique Saint-Marc ( et La Sallute ;)). Ah, pour cette dernière image, tu ne peux pas imaginer le bien qu'elle m'a fait, parce que c'était difficile de faire abstraction de la bêtise de la foule. J'ai enfin vu des gens qui avaient compris qu'ils étaient dans une église...

12. Lilly (site web) 15/10/2018

Encore un super billet sur Venise, tu as même réussi à faire une jolie photo de Saint-Marc !
Sinon, tu es l'une des gagnantes du concours "Mrs Dalloway" ;)

13. Marilyne 15/10/2018

@ Lilly : oh, c'est mon jour de chance ! Grand merci.
( la photo de la basilique Saint-Marc prouve que nous n'étions pas seul dans Venise ;))

Ajouter un commentaire