Dimanche arlésien #4

Pour ce quatrième dimanche arlésien, nous continuons de remonter le temps.

Après la période révolutionnaire, je vous invite au Moyen-Age, dans le cloître Saint-Trophime, entre style roman provençal ( deux galeries du XIIème siècle ) et style gothique ( puisque les deux autres galeries furent achevées deux siècles plus tard ).

Ce cloître était destiné à une communauté de chamoines vivant sous la règle de Saint-Augustin. Ils étaient investis autant dans l'évangélisation que dans le secours et les soins à la population. Ils accueillaient également les pélerins de Compostelle.

Ce cloître est impressionnant par ses sculptures et leur état de conservation. Les piliers des galeries portent chacune des représentations bibliques ( ou légendaires de la région ) en bas-relief.

Cloitre

.

Sur cette photographie, il ne s'agit pas d'un tonneau mais du puits.

Dsc00359

.

Dsc00357

.

Sculp2

.

Sculp1

.

Arche

.

Nativite

.

Les vitraux, modernes, sont de toute beauté en toute sobriété, ils nimbaient la longue pièce supérieure d'une lumière douce.

Vitraux

.

Des vitraux géométriques pour les hautes fenêtres de face, des vitraux figuratifs pour celles de côté, en petits renfoncements ( photomontage des trois vitraux )

Trio vitraux

.

Notre voyage dans le temps se poursuit sur le site des Alyscamps, une nécropole à ciel ouvert créée à l'origine par les Romains. C'est au IVème siècle que les premiers Chrétiens se l'approprient. Son étendue était immense. Jusqu'au XIIème, des églises et chapelles y furent construites. Il n'en reste qu'une sur les dix-neuf, à l'architecture romane provençale, l'église St-Honorat, bâtie sur la basilique primitive du IVème siècle. Les Alyscamps furent peu à peu abandonnés au cours du XIIème siècle. Aujourd'hui, c'est une promenade le long d'une allée bordée de sarcophages qui mène à l'église. Il y a une sérénité à cheminer sur cette allée ombragée par de grands arbres. Les peintres s'y rendaient en toutes saisons. Van Gogh l'a peinte. Les sarcophages chrétiens qui ont échappés à l'abandon et aux pillages sont protégés au musée de l'Arles Antique, une collection dont la richesse ( par le nombre et la qualité - marbre et sculptures funéraires ) est l'une des plus importantes d'Europe.

Allee

.

Caveau2

.

Vgogh

.

Eglise

*

Commentaires (8)

1. Anne (site web) 26/11/2017

Que de beaux (lointains) souvenirs, Saint-Trophime et les Alyscamps... qui me rappellent bien sûr le agnifique poème de Pol-Jean Toulet.

2. Marilyne 26/11/2017

@ Anne : si lointain ? Je me souviens que c'est toi qui m'as recommandé de ne pas manquer St-Trophime lors de ma première visite arlésienne :-)

3. Kathel (site web) 26/11/2017

Je ne me lasse pas du cloître de Sainte-Trophime ! Superbe...

4. Mina 26/11/2017

Quelle quiétude parmi ces vieilles pierres...
ps : envie confirmée ;)

5. Aifelle (site web) 27/11/2017

Le cloître est magnifique, et les sculptures ! J'aperçois le tableau de Van Gogh, émouvant de marcher sur ses traces ..

6. Marilyne 27/11/2017

@ Kathel : je te comprends, nous nous sommes attardés, comme aux Alyscamps, nos deux plus belles balades ( que nous espérons bien renouveler )

@ Mina : avec le charme du début d'automne ( et fin de saison très touristique, peu de monde ). Avec les vieilles pierres romaines de la semaine prochaine ( à mon retour... ), tu auras une vue panoramique de l'envie ;)

@ Aifelle : il y a un parcours Van Gogh à Arles. Toutefois, sa présence m'a paru surexploitée ( je vivais près de Auvers sur Oise, il y avait aussi parcours etc, mais tout cela me paraissait moins exploité-commercial )

7. Tania (site web) 30/11/2017

Merci pour cette belle présentation et tes photos qui montrent bien les détails sculptés.

8. Marilyne 30/11/2017

@ Tania : avec plaisir, ces sites furent nos balades favorites à Arles ( et j'aime pratiquer la photographie )

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau