Dimanche napolitain #2

La semaine dernière, pour le premier dimanche napolitain, j'écrivais que j'avais été impressionnée ( et que je m'étais régalée à voir, à photographier ) par l'omniprésence des tags et des grafs à travers la ville, véritable art urbain. Il me semble que tous ces dessins, aux couleurs parfois très engagées, tirant partie de l'espace et des supports, donnent aussi son caractère à la ville, cet aspect si foisonnant.

Alors, après les rues napolitaines ( #1 ), les murs napolitains, en commençant par le personnage de la Commedia dell'arte emblématique de la ville, le Pulcinella :

Polychinelle

.

Graflib

.

D'autres personnages, d'autres messages...

Dsc00174

.

Piazzacardinale

.

Dsc00175

( au dessus de la porte de gauche, il est écrit : Mensa San Francesco e Santa Chiara

au dessus de la porte de droite, il est écrit : Libreria Dante & Descartes

j'aime bien l'ensemble en trilogie :) )

.

Sur les grilles, sur les portes :

Maison

.

Portepape

( ce petit bonhomme là, nous l'avons croisé souvent, un peu partout :))

.

 

Sur certaines façades :

Facade

.

Rouge

.

Squelette

.

A dimanche prochain pour une promenade lumineuse entre peintures, mosaïques de faïences et jardin.

- Photographies personnelles -

*

Commentaires (7)

1. kathel (site web) 17/09/2017

Chouette ! Tu te doutes qu'il y a une dizaine d'années, je n'ai pas vu tout ça... ou des autres tags.
A quand l'art urbain lyonnais ?

2. Aifelle (site web) 17/09/2017

C'est haut en couleurs ! et en variété. Ça met de la gaieté et de la vie dans une ville.

3. MTG 17/09/2017

Du street art mais moins organisé ! C'est joli comme tout !

4. Anne (site web) 17/09/2017

Est-ce que l'artiste Ernest Pignon-Ernest n'a pas fait ainsi de l'art de rue dans Naples, si je me souviens bien à la manière de Caravage ?

5. Marilyne 18/09/2017

@ Kathel : certains de ces grafs sont actuellement protégés par des plaques en plexiglas.
( à l'étude l'art urbain lyonnais )

@ Aifelle : oui, très dynamique ( il y en a tout de même beaucoup moins dans les quartiers commerçants et bourgeois que dans les quartiers populaires et que dans le centre historique )

@ MTG : oui, c'est la variété qui m'a frappée aussi.

@ Anne : oui, parce que Caravage à Naples, il est très présent mais nous n'avons pas cherché-croisé la peinture de E.Pignon-Ernest, c'était au gré des balades.

6. cristie (site web) 18/09/2017

Très jolies photos !

7. Marilyne 19/09/2017

@ cristie : merci, j'ai adoré ça !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau