Dimanche napolitain #4

Ce dimanche, je vous emmène sur le site archéologique de Pompéi, tout proche de Naples, Pompéi, la cité impériale opulente, villégiature de notables, détruite et ensevelie sous la lave lors d'une furieuse éruption du Vésuve en 79 après J.C; éruption qui détruisit trois autres villes dont Herculanum devenue également un site archéologique.

Le site est immense. Son étendue ainsi que l'état de conservation architectural donnent véritablement la dimension, dans tous les sens du terme, d'une riche ville romaine. Le forum m'a paru démesuré, entouré de temples. 

Je n'ai pas pris de photographies " panoramiques ". En avançant dans les allées, parmi les ruines de ces maisons sans toit, je ne pouvais me défaire de cette impression d'être dans un cimetière, malgré tout l'intérêt historique. Peut-être cette impression de mausolée n'était pas que rationnel, peut-être que c'était cette association pierres et pins sous mes yeux, peut-être aussi parce que nous sommes arrivés par un train régional ( qui nous a évité le train express Circumvesuviana dont l'arrêt est prévu pour le site, devant sa galerie de camelots ), traversant la ville actuelle de Pompéi, chic, aux larges rues, à l'église monumentale ( on l'aperçoit dans le fond de la première photographie )

Dsc00117

.

 

Dsc00114

.

Dsc00116

.

Dsc00111

.

Dsc00122

.

Il y a l'amphithéâtre, intact, dans lequel des spectacles et pièces antiques sont encore joués, des concerts y sont aussi organisés; il y a les thermes, les maisons dans lesquelles certaines mosaïques au sol et certaines fresques murales ont survécus, dont les couleurs sont préservées.

Dsc00110

.

Serpent

.

Voici une photographie d'une des peintures érotiques de Pompéi, prise dans le lupanar.

Dsc00124

.

Pour prendre la mesure de l'incroyable richesse de ce site antique, il faut absolument se rendre au Musée Archéologique de Naples ( Museo Archeologico Nazionale ), principalement consacré aux oeuvres retrouvées à Pompéi et Herculanum. Des sculptures, des fresques, des peintures extraordinaires, d'une modernité et d'une liberté de traits impressionnantes, témoignent de la variété, la créativité mêlée de ce siècle particulier, de toutes les influences méditérannéennes ( il y a le temple d'Isis à Pompéi, trois salles lui sont consacrées au musée ), de ce premier siècle chrétien.

Dès la visite de l'espace musée sur le site de Pompéi, j'avais été frappée par la présence majeure de la culture grecque en voyant de nombreuses représentations de scènes de cette mythologie (avec Persée, Héraclès ) ou issues de tragédies ou de L'Iliade et L'Odyssée ( dont le célèbre vase sur lequel est représenté Ulysse attaché au mat de son bateau alors que les Sirènes sont autour de lui ). Cette diversité de thèmes et de styles de représentations se retrouvent sur les fresques et les mosaïques. Nous avons vu des natures mortes, des portraits dont le portrait de Sappho, des petites scènes quotidiennes de rues, des scènes épiques, mythologiques, ainsi que la grande Bataille d'Alexandre. Au musée, parmi les sculptures, récupérées notamment dans les atriums des riches demeures, des bustes de grands philosophes, mathématiciens et poètes grecs. Si je devais retourner à Naples, je retournerai dans ce musée.

Pour l'anecdote historico-rigolote : un espace dans celui dédié aux mosaïques s'appelle Le Cabinet Secret parce qu'il regroupe des fresques et des objets érotiques, toute une collection provenant de Pompéi. Cet espace a longtemps été interdit au public parce que ces découvertes ont longtemps embarrassé les messieurs archéologues bien pensant des siècles passés, en partie à cause de leur profusion : le pénis en érection, dans la culture romaine, était considéré comme un symbole de fertilité, de chance, il était donc décliné sous de nombreuses formes, de l'amulette aux frontons de maison.

Pour terminer cette visite, un souvenir en image aux couleurs de l'Italie :

 

Dsc00248

 

Pour le vert : peinture murale Flora ( provenant d'une villa ). J'ai cru y voir l'Art Nouveau que j'aime tant.

Pour le blanc : une autre peinture murale provenant d'une villa de Pompéi. On y voit un hommage à Bacchus, des symboles de Fortune et de prospérité comme le serpent, le Vésuve.

Pour le rouge : le fameux rouge pompéien ( fond récurrent dont la couleur est obtenue à partir d'un pigment précieux, parce que importé d'Espagne, qui permettait aux commanditaires-propriétaires de ses peintures sur fond rouge d'affirmer leur richesse ) - détail d'une grande fresque de la Villa Dei Misteri de Pompei.

.

- Photographies personnelles -

- Je ne peux que vous inviter à vous promener sur le site du Musée riche de photographies : ICI ( version en anglais possible )

Dimanche prochain, pour le dernier dimanche napolitain, nous prendrons la mer ( parce que je vous épargne l'excursion jusqu'au cratère du Vésuve ;) )

*

Commentaires (5)

1. Saxaoul (site web) 01/10/2017

Quand j'étais au collège, Pompéi me faisait rêver. C'estait pout moi un endroit mythique. Aujourd'hui je n'ai plus le même ressenti mais j'ai tout de même envie de découvrir le lieu (et Herculanum aussi).
Tu n'as pas aimé le Vesuve ?

2. Marilyne 01/10/2017

@ Saxaoul : oh que si, d'excellents souvenirs pour le Vésuve, d'autant que mon fils est un passionné volcan, il attendait cette excursion avec impatience, il a grimpé motivé ! ( j'étais derrière... ) ( parce que je prends des photos, ça me ralentit, hein ;)). Pour accéder au cratère du Vésuve, on se rend à Herculanum justement, la ville n'a pas la dimension de Pompéi, il est possible d'associer les deux visites.

3. Anne (site web) 01/10/2017

Que j'aime cette tranche napolitaine ! ;-) Ca me rappelle mon adolescence bercée de latin et de grec. J'adore Flora, évidemment...

4. Aifelle (site web) 01/10/2017

Flora, je l'ai eue longtemps en marque-page ! Tu n'as pas trouvé le site trop à l'abandon ? J'avais écouté des reportages assez alarmistes à ce sujet il y a quelques temps.

5. Marilyne 01/10/2017

@ Anne : moi aussi :) En partageant avec vous, je reviens sur mes photographies, les sélectionne, et puis je dois mettre des mots sur tout ce que j'ai vu.

@ Aifelle : pour le site, il y avait des zones fermées, rénovation-entretien, paraît-il que ces travaux durent depuis quelques années. J'ai lu aussi que l'entretien ne suivait pas. Mais difficile de te dire au point de l'abandon. Je dis plutôt non, des indications claires, pas mal de guides officiels. La galerie-musée sur place est très bien.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau