Eloge de la lenteur

Face au risque de n'avoir plus à déguster, dans un avenir proche, qu'une littérature fast-food, il me paraît urgent de résister aux pouvoirs grandissants des gestionnaires de la culture.

Le livre est un tel enjeu qu'il exige d'autres critères de valeur que sa seule vitesse de rotation. Et je crois même que son irremplaçable richesse tient à ses lenteurs, à ses pesanteurs. Ce sont ces contraintes qui font du livre cette liberté qui dure.

Oui, il faut un autre temps pour le livre : un temps pour l'écrivain face à son oeuvre, pour l'artisan face aux papiers, aux encres, un temps aussi pour le bibliothécaire en ses choix, le libraire en son commerce, comme pour le lecteur en son plaisir.

Le temps, sans doute, que mûrissent les rencontres, que s'accomplissent les imprévisibles métamorphoses. Le temps du lent émerveillement. 

Celui de l'urgence d'aimer. "

.

Par Jean-François Manier, fondateur des éditions Cheyne, éditeur du Chambon-sur-Lignon de littérature poétique contemporaine, de livres de collection par leur qualité éditoriale. Il est également l'un des organisateurs de la manifestation Lectures sous l'arbre.

.

Nunez manuel

- Peinture de Manuel Nunez -

*

Commentaires (8)

1. De Couvreur 15/08/2015

Lectures sous l'arbre : quelle magnifique programme.
J'aime beaucoup votre texte "Eloge de la lenteur". J'en oublie la pluie.
Très beau tableau.
Merci

2. Marilyne 15/08/2015

@ De Couvreur : merci à vous de votre commentaire qui témoigne de votre passage.
Ce texte n'est pas de moi mais de l'éditeur Jean-François Manier.
Laissons passer la pluie.

3. Aifelle (site web) 15/08/2015

C'est on ne peut plus juste !

4. Marilyne 15/08/2015

@ Aifelle : oh que oui. J'ai lu ce texte sur le stand des éditions Cheyne, ( un rendez-vous annuel avec cet éditeur au Marché de la poésie :)), et il m'a interpellée !

5. Sous les galets (site web) 18/08/2015

C'est très beau...et c'est tellement vrai, on y gagnerait tous en sérénité et lucidité. Je déteste la précipitation.
Merci pour ce bel extrait.

6. Marilyne 18/08/2015

@ Galéa : de la jolie lecture...

7. Tania (site web) 18/08/2015

"Un autre temps pour le livre", j'aime beaucoup cette formule.

8. Marilyne 19/08/2015

@ Tania : l'expression est belle. J'ai été également particulièrement sensible au deuxième paragraphe sur les lenteurs et les pesanteurs.

Ajouter un commentaire