Quais du Polar 2018

Quais du polar 2018 affiche

Lorsque je me rends à un festival littéraire, j'y vais pour les découvertes et les conférences. Cette première visite aux Quais du Polar a comblé mes voeux. Il y eut passionnantes découvertes et rencontres, intéressantes conférences, quelques surprises et de sympathiques cafés partagés.

Ce fut l'occasion de visiter le Palais de la Bourse et l'Hôtel de ville de Lyon ( où l'on constate la pertinence de l'expression " les ors de la République " ) ( ah, l'escalier de pierre en colimaçon puis la salle des Armoiries traversée pour rejoindre la salle des Anciennes Archives :)), et d'y entendre le carillon. Samedi après-midi, le carillonneur Charles Dairy joua dix musiques de films policiers. Celle-là, je ne m'y attendais pas. J'ai lu dans une des brochures que ce carillon est le second de France avec 64 cloches ( alors, la question d'enquête subsidiaire est : quel est le premier ? Un marque-page en jeu ;)).

J'avoue que je ne me suis pas attardée au Salon du Livre où moult dédicaces étaient organisées, je m'y suis promenée entre les conférences. Vous me pardonnerez de ne pas y avoir pris de photographies. Ces balades furent l'occasion d'une belle découverte-discussion avec un criminologue qui s'est intéressé de très près à la représentation du crime dans l'art; de quelques échanges avec deux auteurs italiens - L'Italie, pays invité du festival - , d'un papotage avec le dessinateur David François à la gloire des sous-genres, le polar et la BD... J'y ai apprécié le grand stand consacré à la BD. Ce qui n'était pas le cas pour la littérature jeunesse. 

Ce clin d'oeil aux préjugés sous-genres parce que j'ai assisté à deux conférences autour de la BD et qu'on ne peut pas dire que la salle était comble, même pour la première dans le Grand Salon pour recevoir Jacques Tardi et Dominique Grange, remarquable rencontre engagée autour de 1918-1968-2018 animée par l'excellent Michel Dufranne de la RTBF. La seconde rencontre Le polar dans les cases, animée par Michel Abescat ( Télérama ) regroupait Jean-François Chauzy, David François, Philippe Squarzoni et Didier Tronchet - pas moins - autour de la question du genre polar dans la BD, de l'art de l'adaptation, des codes graphiques, de la représentation de la violence, de l'influence cinématographique. 

L'écrivain sud-africain Deon Meyer participait au festival, j'ai pu assisté à l'une des rencontres prévues sur le thème de son pays, les questions étaient pertinentes, les réponses de Deon Meyer riches et enthousiastes, avec toujours une pointe d'humour dans les propos. Un plaisir à écouter. Et puis, évidemment, les conférences sur la littérature noire italienne, franchement passionnantes, vives, drôles, intelligentes. Les auteurs ont été formidables, tout comme la traductrice qui les gérait tous, cinq, ensemble, se complétant, jouant pleinement le jeu, attentifs, un véritable échange d'idées, de reflexions. 

Les années passées, avant la pause puis la reprise de ce blog en septembre dernier, j'écrivais comme un compte-rendu pour certaines des conférences auxquelles j'assistais lors de manifestions littéraires. Ce ne sera pas le cas. J'utiliserai mes notes ( et éventuellement recherches complémentaires comme je fais à chaque fois, parce que quand un point soulevé me titille, j'aime bien savoir ^-^ ) au fil des chroniques de certaines lectures. 

Un grand merci aux deux dames qui, apprenant que j'avais emménagé depuis moins d'un an en région lyonnaise, m'ont fait les honneurs de la vie culturelle de leur ville en me parlant tout en joie et sourires des cinémas, de l'Institut et du Festival Lumière, des Assises Internationales du Roman, me donnant des adresses, m'envoyant me renseigner sur la file d'attente pour la conférence Géographie à l'italienne que nous attendions et chercher le café sous le prétexte que j'étais la plus jeune. J'ai obtempéré, ce n'est pas tous les jours que je suis la plus jeune :). Ce salon de thé improvisé dans la file fut délicieux.

PS : si vous voulez tout savoir : 1 essai + 2 polars italiens  ( dont un se déroulant à Naples, je suis déjà complètement accro )+ 1 BD en souvenirs. Ravie je suis.

*

Commentaires (19)

1. Anne (site web) 09/04/2018

Je parie que tu t'es offert un Maurizio De Giovanni, si ? Je m'en suis offert un l'année passée (ça sent la LC) (je blague). L'excellent Michel Dufranne, oh oui ! Ca m'aurait bien intéressée, cette rencontre. Et que de promesses pour ta ve culturelle à Lyon ;-)

2. leloup (site web) 09/04/2018

j'espère y retourner l'année prochaine. J'ai découvert Lyon grâce à une vrai lyonnaise et quelle ville ! et le quai du polar c'est unique.

3. keisha 09/04/2018

Il me faudrait un train facile de chez moi à Lyon... (on me souffle dans l'oreillette que ça a existé, oui, j'en ai pris, mais... c'était il y a un bout de temps;OK j'évite les sujets qui fâchent)
Ton compte rendu est délicieux : tu étais la jeunette? c'est trop mignon cette affaire

4. Aifelle (site web) 09/04/2018

Il me font rêver ces quais du polar ... Les conférences c est ce qu' il y a de plus intéressant. Pour les cloches c est Chambéry. Ils en ont 70.

5. Autist Reading (site web) 09/04/2018

Finalement, tu es une jeune femme très raisonnable ;-)
J'ai découvert le Musée Lumière en fin d'année dernière, grâce, aussi, à de nouvelles connaissances lyonnaises. J'adore cet endroit.

6. Kathel (site web) 09/04/2018

Hé, je vois que tu es revenue dimanche et ne t'es pas ennuyée !
Je suis passée seulement à la librairie au Palais de la Bourse, mais ils n'avaient plus "Scène de crime au Louvre" (Monsieur est intéressé !) je le trouverai en librairie cette semaine.

7. Marilyne 09/04/2018

@ Anne : si, gagné :-D ( tu m'épates ^-^ ). As-tu choisi un roman de la série se déroulant dans les années 30 ou un roman de la Naples contemporaine ?

@ Anne L : alors, j'espère aussi que tu pourras revenir et que nous pourrons y partager un moment. J'adore Lyon !

@ Keisha : moui, évitons le sujet des trains, très fâcheux-sensible pour moi. C'est vrai que ces trajets qui ne sont pas directs ne sont pas très agréables. Contrairement à ces deux dames ;)

@ Aifelle : merci pour ta réponse, je n'avais pas encore regardé la réponse ^-^ Ce serait vraiment bien que tu puisses venir une année. Pas si près pour toi non plus.

@ Autist Reading : bien-sûr, bien sûr, on y croit ;). Ah, le musée Lumière et son jardin, une de mes premières visites il y a quelques années. As-tu profité du jardin du musée des Beaux-Arts, je l'adore. Et figure-toi que j'ai découvert un petit resto douillet qui préparent de chouettes cocktails recette maison ^-

@ Kathel : j'ai poursuivi samedi après-midi et j'ai récidivé dimanche. C'est plutôt une bonne nouvelle que tu n'aies pas trouvé le livre, ça veut dire qu'il a eu son succès. Obligée de retourner en librairie cette semaine... :-D

8. niki 10/04/2018

je trouve que tu as été très raisonnable dans tes achats ;)
et ce billet est tout simplement épatant

9. Anne (site web) 10/04/2018

Sur les conseils d'une libraire du Bal des ardents, j'ai choisi L'hiver du commissaire Riccardi.

10. Gwenaelle (site web) 10/04/2018

Les quais du polar... ça me tente depuis bien longtemps, même si mon blog livres est dans les choux. En plus l'Italie et Deon Meyer... c'est trop d'un seul coup! ;-)

11. Marilyne 10/04/2018

@ Niki : j'étais en librairie, pour préparer Quais du Polar, bien-sûr, deux jours avant ;-)

@ Anne : tout pareil :-D ( donc, évidemment, de Quais du Polar, je suis repartie avec Printemps. Passé très vite cet Hiver là ^-^ )

@ Gwenaelle : tu ne peux pas être partout, écrire sur plusieurs supports, ce serait une contrainte je crois. Mais je suis certaine que tu peux t'échapper un week-end, tout plein d'inspiration d'un coup ;)

12. dasola (site web) 10/04/2018

Bonjour Maryline, j'espère y retourner l'année prochaine. J'y suis allée il y a 2 ans. J'avais trouvé l'événement sympathique avec des écrivains comme Indridason ou Jo Nesbo. Bonne après-midi.

13. Marilyne 11/04/2018

@ Bonjour Dasola, j'ai également trouvé l'ambiance très agréable, sans prétention. J'espère que tu pourras concrétiser le projet de revenir. Bonne journée à toi.

14. yuko (site web) 12/04/2018

Tu sembles avoir fait de jolies rencontres, ce qui ne fait qu'ajouter du positif à cette belle expérience ! Merci pour ton retour ^^

15. Marilyne 12/04/2018

@ Yuko : ce fut très plaisant d'écrire ce billet :) Maintenant que je suis sur place, je vais devenir une fidèle des Quais du Polar ^-^

16. Alys (site web) 14/04/2018

Super intéressant! J'aimerais bien venir un jour!
Quelle ville Lyon, elle a un superbe salon du cheval et un super salon du livre! :D
Et tu as vu Michel Dufranne en vrai, c'est génial! :D

17. Marilyne 15/04/2018

@ Alys : j'avoue, pour le Salon du Cheval, je n'ai vu que les affiches ;)

18. MTG 18/04/2018

Tu sais peut-être que je ne lis pas de polars, mais j'entends chaque année parler de cette manifestation sur les blogs des amies. C'est vrai que tu as vécu la manifestation un peu hors des entiers battus...à ta manière.
Rien à voir, mais la fête des lumières, un jour j'irai...

19. Marilyne 18/04/2018

@ MTG : c'est ça qui est bien, la variété de la programmation permet que chacun le fasse à sa manière:-). Ah que oui la Fête des Lumières !

Ajouter un commentaire