Au crépuscule - William Butler Yeats

.

Coeur usé en un temps usé,

Defais-toi des rets du bien et du mal;

Ris à nouveau, coeur, dans le gris crépuscule;

Soupire à nouveau, coeur, dans la rosée du matin.

.

Ta mère Eire est toujours jeune,

La rosée toujours brillante et le crépuscule gris,

Bien que l'espoir te quitte ou que l'amour se décompose

Brûlant dans les flammes d'une langue calomnieuse.

.

Viens, coeur, là où les collines s'amoncellent,

Car c'est là que la fraternité mystique

Du bois, du vallon et de la colline

Et de la lune changeante accomplit sa volonté.

.

Et Dieu se tient là, en faisant sonner son cor solitaire;

Le Temps et le Monde ne s'affrontent plus jamais,

Et l'amour est moins bon que le gris crépuscule,

Et l'espoir est moins cher que la rosée du matin.

.

- William Butler Yeats - extrait de Le Crépuscule celtique - Editions La Part Commune - Traduction Guy Chain -

.

Jbyeats

- On the Move - Jack Butler Yeats -

*

Commentaires (3)

1. niki (site web) 08/06/2014

poète qui me fut chaudement recommandé par une vieille copine - hléas je n'ai pas accroché - dommage

2. Marilyne 08/06/2014

Je le découvre tout doucement. ( je suppose que tu l'as lu en VO ? )

3. Asphodèle (site web) 20/06/2014

Je l'ai découvert avec le recueil The rose (pas en VO hélas) ... C'est une poésie exigeante, riche de symboles mais quel bonheur... j'en lis tous les jours un peu, parfois je cale, parfois je m'y perds mais j'y reviens et j'y trouve encore d'autres échos...

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau