Chant éloigné - Rilke

.

... Wann wird, wann wird, wann wird es genügen

das Klagen und Sagen ? Waren nicht Meister im Fügen

menschlicher Worte gekommen ? Warum die neuen Versuche ?

.

Sind nicht, sind nicht, sind nicht vom Buche

die Menschen geschlagen wie von fortwährender Glocke ?

Wenn dir, zwischen zwei Büchern, schweigender Himmel erscheint : frohlocke...,

oder ein Ausschnitt einfacher Erde im Abend.

.

Meht als die Stürme, mehr als die Meere haben

die Menschen geschrieen... Welche Übergewichte von Stille

müssen im Weltraum wohnen, da uns die Grille

hörbar blieb, uns schreienden Menschen.

Da uns die Sterne schweigende scheinen, im angeschrieenen Äther !

 .

 Redeten uns die fernsten, die alten und ältesten Väter !

Und wir : Hörende endlich ! Die ersten hörenden Menschen.

*

... Quand donc, quand donc, quand donc y en aura-t-il assez de la plainte et de la parole ? N’y eut-il pas des maîtres

experts dans l’art de lier les mots humains ? Pourquoi donc les nouvelles tentatives ?

 .

Est-ce donc, est-ce donc, est-ce donc que du livre

les hommes ne sont pas là comme d’une cloche qui ne cesse de sonner ?

Et lorsque entre deux livres le ciel silencieux t’apparaît : jubile ! – ou aussi bien un coin de simple terre dans le soir...

.

Plus que les orages, plus que les mers, ils ont

lancé des cris, les humains... Quelles surcharges de silence

doivent habiter le cosmos pour que le chant du grillon

nous soit demeuré audible, à nous, hommes vociférants, et pour que les étoiles

nous semblent silencieuses, dans cet éther que nous invectivons !

 

Mais c’est à nous qu’ils ont parlé, les très lointains, les anciens, les très anciens pères !

Et nous : écoutons-les enfin ! Nous, les premiers à les écouter.

.

- Chant éloigné - Rainer Maria Rilke - 

- Editions Verdier ( Verdier Poche ) - Edition bilingue - Traduit de l'allemand et présenté par Jean-Yves Masson - Une anthologie où sont réunis trente-cinq poèmes et fragments directement inspirés à Rilke par ses expériences musicales, de 1899 à sa mort (1926) -

.

Chant eloigne rilke 

.

- Flo vous propose Der Erlkönig de J.W. von Goethe ( "Le Roi des aulnes" ) -

- Ainsi se clôt cette semaine thématique Littérature de langue allemande que j'ai consacrée à des auteurs classiques. Lors de notre prochain rendez-vous, nous nous promènerons en légendes et recueils de contes allemands -

*

Commentaires (6)

1. Martine (site web) 08/02/2014

Je viens seulement de comprendre pourquoi cette thématique me laisse complètement insensible. Lycée, années 68... un prof d’allemand au museau de musaraigne, au profil longiforme, costard cravate... qui me bassinait (dans le texte, bien sur) avec tous ces symboles de la littérature allemande. Punaise ! moi qui ne rêvais que de pouvoir communiquer en vrai... je ne voyais pas trop quoi faire de Rilke, Goethe et compagnie !

2. Marilyne 08/02/2014

@ Martine : tant pis pour ces semaines thématiques, nous n'avons pas tous la même " sensibilité ", tu as d'autres lectures, et moi je reviens avec bonheur à cette littérature ( que je lis traduite en français, que je n'ai pas rencontré avec l'apprentissage scolaire de la langue, j'ai commencé par Goethe, puis S.Zweig, Thomas Mann, d'autres auteurs de langue allemande comme Kafka, ses " Lettres à Milena ", la poésie de Rilke... )

3. claudialucia (site web) 09/02/2014

Tu finis en beauté ta semaine allemande. Rilke, un poète que j'ai découvert "toute seule" quand j'étais ado; j'avais la chance de ne pas être "bassinée" par un prof d'allemand car je n'apprenais pas cette langue!

Par contre je ne comprends pas le sens de ce vers :

"les hommes ne sont pas là comme d’une cloche qui ne cesse de sonner ?"

Je le comprendrais s'il y avait écrit : des livres, les hommes ne sont pas las....

4. Marilyne 10/02/2014

@ Claudialucia : quant à moi, lors de mes cours d'allemand, il n'a jamais été question de littérature classique.
( je préfère laisser ce vers à ton interprétation, la poésie, et encore moins sa traduction littéraire, je ne commente pas )

5. Elly (site web) 05/07/2014

oh la la, je n'ai plus le temps, je reviendrai ^^

6. Elly (site web) 09/07/2014

Je pense qu'il va me falloir plonger plus dans la poésie de Rilke, j'aime sa sensibilité... Merci pour cette lecture bilingue (même si j'ai beaucoup oublié de l'allemand...)

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau