Exhortation - Janos Pilinszky

Pas la respiration. Le halètement.
Pas la table de noce. Ce qui tombe,
les restes, le froid, les ombres.
Pas les gestes. L’affolement.
Le silence du croc, voilà ce que tu dois noter.
Sois attentif à ce que ta ville,
la ville éternelle jusqu’à ce jour observe :
de ses tours, de ses toits, de ses citoyens, vivants et morts.
Alors peut-être de ton vivant
tu annonceras ce qui seul ici
vaut la peine d’être annoncé.
Scribe,
alors, peut-être, n’auras-tu pas passé ici en vain.

.

- Extrait de Même dans l'obscurité - Editions de La Difference - Collection Orphée - Traduction du hongrois par Lorand Gaspar et Sarah Clair -

- Un excellent article sur le poète hongrois Janos Pilinszky sur Esprits Nomades ICI -

.

Hornak

- Républicain espagnol 1937 - Kati Horna -

- Au Jeu de Paume est actuellement présentée ( jusqu'au 21 septembre ) une exposition consacrée à la photographe hongroise Kati Horna ( page de la rétrospective ICI ) -

.

Depuis quelques temps, Mina et moi nous promenons en littérature hongroise, multiplions les échanges et les rencontres littéraires, avec le projet de proposer une semaine thématique en octobre en espérant nos choix suffisamment variés et complémentaires ( alors même qu'ils restent  des " classiques du XXème " ) pour inviter à un beau voyage. A cette occasion, nous nous associons à l'Automne hongrois de Coccinelle et Michael.

*

Commentaires (3)

1. Moka (site web) 17/08/2014

Inutile de dire qu'avec mon voyage à Budapest qui se prépare, je vais vous rejoindre pour l'automne hongrois...

2. Vues de Budapest - Hongrie (site web) 17/08/2014

Horna et Pilinszky sur un même article, merci!

3. Marilyne 18/08/2014

Moka : j'imagine. C'est exactement dans les mêmes circonstances que j'ai découvert la littérature hongroise.

Michael : avec plaisir ( j'ai été très intéressée par l'expo sur Kati Horna qui s'ouvre sur les premières photos prises à Budapest )

Ajouter un commentaire