Saison des hommes - Andrée Chédid

.

Sachant qu'elle nous sera ôtée,

Je m'émerveille de croire en notre saison,

et que nos coeurs chaque fois

refusent l'ultime naufrage.

Que demain puisse compter,

Quand tout est abandon;

Que nous soyons ensemble

Egarés et lucides,

Ardents et quotidiens,

Et que l'amour demeure après le discrédit.

.

Je m'émerveille du rêve qui sonde l'avenir,

Des soifs que rien ne désaltère.

Que nous soyons chasseurs et gibiers à la fois,

Gladiateurs d'infini et captifs d'un mirage.

.

Les dés étant formels et la mort souveraine,

Je m'émerveille de croire en notre saison.

.

Andrée Chédid - Extrait de Textes pour un poème -

.

Izis bidermanas 14

- Photographie de Izis Bidermanas - ( à Montmartre ) -

*

Commentaires (5)

1. niki (site web) 21/06/2015

très beaux = photos et poème - merci

2. De Couvreur 21/06/2015

J'aime beaucoup Andrée Chedid. Belle photo.

3. Anne (site web) 21/06/2015

C'est très beau, merci, Marilyne, bon dimanche !

4. martine (site web) 21/06/2015

Au cœur du cœur

Au cœur de l’espace

Le Chant

Au cœur du chant

Le Souffle

Au cœur du souffle

Le Silence

Au cœur du silence

L’Espoir

Au cœur de l’espoir

L’Autre

Au cœur de l’autre

L’Amour

Au cœur du cœur

Le Cœur

Andrée Chedid

5. Elly (site web) 15/07/2015

Il y a quelques années était publié chez Reporters sans frontière un album pour la liberté de la presse spécial Izis... J'aime ce photographe humaniste et il accompagne à merveille l'auteure de "Fraternité de la parole", un très beau recueil de poèmes.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau