Haikus du temps présent – Mayuzumi Madoka

51weoyydi8l

- Éditions Philippe Picquier -

Si l’émerveillement devant la nature est un sentiment partagé par toutes les cultures, l’esthétique japonaise a pour singularité de s’identifier avec elle. Le haïku, forme poétique la plus brève au monde, rend compte du lien ancestral des Japonais avec les différentes saisons et tout ce qui leur est associé : plantes, animaux, activités humaines.

- Traduit du japonais par Corinne Atlan -

Ce recueil présente quatre-vingt-quatre haïkus, isolés sur la page de droite, issus d’une sélection par saisons de poèmes des  précédents recueils de Mayuzumi Madoka.

La particularité de ce recueil est que ces poèmes sont accompagnés d’un commentaire de l’auteure sur le contexte, le moment, l’émotion, l’inspiration, l’adaptation d’une règle classique du haïku, de références aux grands maîtres.

Sur cette page de gauche, le haïku est retranscrit en caractères japonais ainsi qu’avec notre alphabet romain et rattaché à un mot de saison.

Vient ensuite une note de la traductrice ( ayant effectué la sélection et rédigé la présentation ) à propos de ses choix pour respecter la sensibilité et le rythme, ce que disent aussi les sons, afin de préserver «  les nuances émotionnelles et l’amplitude propre au haïku  » et précisant les références historiques et culturelles.

On ne peut que saluer la complétude de ce recueil, cet accord dans tous les sens du terme entre auteure et traductrice.

 » L’art du haïku est fondé sur le lien et l’échange.  » - Corinne Atlan -

Un voyage poétique au féminin en partage dans le Japon contemporain et son univers traditionnel.

 

J’ôte ma bague

 

reste un doigt nu

 

dans le frimas des fleurs

 

.

 

- Je vous invite à lire les premières pages de ce recueil sur le site de l’éditeur ICI  -

 

Florilège :

 

Le bambou a ôté son écorce

 

pour mieux attirer

 

les rayons de lune

.

Cloisons de papier -

dans la nuit froide

soudain les voix se sont tues

.

J’allais le toucher quand

je me suis réveillée -

rêve de printemps

***

*

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau