L’orient des chemins – Serge Meurant & Jacques Vilet

Demeure dans l’ombre

si solidement enfoncé

que nul ne puisse arracher

une seule touffe odorante

de ton silence, tu attendras

ce qui survient d’en bas :

déchirement appel aigu

d’un chemin

viendra ce retour

vers le sombre rayonnement

du commencement

enveloppé de nuit

.

- Poésie de Serge Meurant -

.

Chemins2

- Esperluète Éditions -

Ce recueil de poésies de Serge Meurant et photographies de Jacques Vilet est une rencontre. La rencontre de deux sensibilités au monde, deux pensées artistiques, univers de mots et d’images sur un quotidien en chapitres : des portraits pour Enfants et Silences, tableaux de natures mortes pour Paysages domestiques, des lieux et des chemins pour Traversées et Panorama.

Les photographies en noir et blanc n’illustrent pas les poésies. Ce sont deux regards qui se répondent, deux lumières qui éclairent la fugacité d’une certaine beauté, fixant l’instantané dans l’intemporalité. Un ouvrage comme deux carnets assemblés en un cahier pour un album d’intimité offert à l’universel du sentiment humain, du sentiment du temps; un dialogue, pas un jeu de miroir, un dialogue au présent.

« si familières
    que l’invisible
    les escamote :
    les choses d’ici bas « 

- Serge Meurant -

sous le voile noir
le photographe
ébloui

.

« J’ai photographié le présent. Le présent n’est pas que l’instant de la prise de vue, le présent est aussi les deux pommes ou le sentier ou la montagne ou Sara trouvés devant moi. Je me pose souvent la question du pourquoi et du comment ils se sont offerts à ma boîte obscure. Ces instants sont éternels « 

- Jacques Vilet -

.

Les éditions belges Esperluète publient des textes et des images, des ouvrages réunissant des écrivains et des plasticiens sous la finesse et l’élégante légèreté de ce trait d’union que représente ce signe graphique appelé l’esperluète ( ou esperluette ); signe sous lequel j’ai placé ce site.

***

*

Commentaires (2)

1. Aifelle (site web) 06/01/2014

Des poèmes qui donnent envie d'en savoir plus sur l'auteur.

2. Marilyne 06/01/2014

Il est dommage que je n'ai pu ajouter de visuels des photographie à cet article.

Ajouter un commentaire