Lettera amorosa - René Char

Rchar

- Poésie Gallimard -

.

" Lunes et nuit, vous êtes un loup de velours noir, village, sur la veillée de mon amour. [...]

Il faut que craque ce qui enserre cette ville où tu te trouves retenue. Vent, vent, vent autour des troncs et sur les chaumes. J'ai levé les yeux sur la fenêtre de ta chambre. As-tu tout emporté ? Ce n'est qu'un flocon qui fond sur ma paupière. Laide saison où l'on croit regretter, où l'on projette, alors qu'on s'aveulit.

Tu es plaisir, avec chaque vague séparée de ses suivantes. Enfin toutes à la fois chargent. C'est la mer qui se fonde, qui s'invente. Tu es plaisir, corail de spasmes.

Absent partout où l'on fête un absent.

Je ris merveilleusement avec toi. Voilà la chance unique. "

.

Art et poésie pour la voix de l'amant à l'absente.

Ce recueil présente la deuxième et définitive version de Lettera amorosa ( rédigée en 1953 ) de René Char illustré par des lithographies de Georges Braque en 1963 puis la première version de 1952 qui fut illustrée par Jean Aep et intitulée Guirlande terrestre. 

Cette première version est publiée en pages manuscrites; véritable manuscrit, raturé, daté, signé. On peut ainsi accéder à la première écriture - première lecture -, y constater l'évolution choisie par le poète des rythmes de cette lecture en remarquant les disparitions et déplacements de paragraphes ainsi que l'épure du texte, expressions supprimées ou modifiées. Cette première version déjà illustrée permet également de mettre en regard celui de deux artistes face à cette lettre d'amour. Celui de Jean Aep, en collages, m'a paru plus tranchée, à la fois vive et froide, formes noires, blanches sur un camaïeu de tons ocres parfois teinté de gris bleuté, plus proche de sa sculpture que de ses peintures.

Un recueil de format poche ( de qualité éditoriale irréprochable sur une parfaite mise en page ) pour un livre de collection, il serait triste de s'en priver.

.

Absence from lettera amorosa georges braque

- Absence pour Lettera amorosa - Georges Braque -

.

- Demoiselle Mina vous invite également à un dimanche poétique -

*

Commentaires (11)

1. Mina (site web) 05/01/2014

"il serait triste de s'en priver." : c'est ce que je me suis dit aussi quand je l'avais trouvé et avais été attirée par ce joli titre.
Joli passage en extrait.

2. Anne (site web) 05/01/2014

Honte à moi, je crois que ce livre moisit dans la pile Poésie. Mais il me reste à le découvrir... si je l'ai acheté, c'est que j'ai été séduite rien que par les couleurs et le peintre déjà...

3. Marilyne 05/01/2014

@ Mina : je crois que l'extrait vaut toutes les présentations. Merci à notre semaine thématique sans laquelle ce recueil ne serait jamais apparu ici.
@ Anne : Alors prends ce temps de le découvrir.

4. Aifelle (site web) 05/01/2014

Je ne crois pas avoir eu ce recueil en main ; deux artistes que j'apprécie, je devrais aimer.

5. Marilyne 06/01/2014

@ Aifelle : je pense que tu vas aimer, oui.

6. Theoma (site web) 06/01/2014

toujours dans la pal... pourtant il n'est pas épais !

7. Marilyne 06/01/2014

@ Theoma : il faut choisir le moment.

8. claudialucia (site web) 10/01/2014

J'aime beaucoup Lettera amorosa et les illustrations de Braque. Et Char en général!

9. Marilyne 11/01/2014

@ Claudialucia : et bien, je dois poursuivre ma découverte de R.Char, je ne connais que Lettera amorosa.

10. Tania (site web) 18/01/2014

L'éditeur avait eu la bonne idée de distribuer, lors du printemps des poètes 2007, des affiches reproduisant la belle oeuvre de Braque en couverture. Je ne me lasse pas de regarder celle que j'ai au mur. Un poésie/Gallimard remarquable !

11. Marilyne 19/01/2014

@ Tania : belle initiative en effet ! Ce petit livre est un petit trésor.

Ajouter un commentaire