L'invention de la nature - Andrea Wulf

L invention de la nature

- Editions Noir sur Blanc - 2017 -

- Traduit de l'anglais par Florence Hertz -

.

C'est un article de Dominique qui m'a permis de découvrir ce livre, il y a quelques temps déjà. Il a fallu l'exposition Les origines du monde - L'invention de la nature au XIXème siècle au musée d'Orsay pour que je prenne le temps de m'y plonger ( j'ai toujours été la tortue de la fable ).

Cet ouvrage est une biographie d'Alexander von Humboldt ( Berlin 1769-1859 ), dont le propos est de mettre en évidence son influence sur notre façon de penser la nature, ainsi que le caractère visionnaire de ses études qui reliaient les différentes sciences de la nature sans négliger les aspects économiques et sociaux, une relation " globale " à l'environnement, l'impact humain sur cet environnement, ses conséquences. Alexander von Humboldt fut écologiste avant que le mot écologie ne soit inventé - La nature comme " un tout organique et dynamique animé par la vie ". -

Il était anti-colonialiste, anti-esclavagiste; il en a constaté les ravages lors de son voyage d'exploration en Amérique du Sud ( 1799-1804 ), alors colonie espagnole. 

.

Humboldt itineraire

.

J'ai beaucoup, beaucoup appris, par cette lecture. Pas seulement sur Alexander von Humboldt - naturaliste, botaniste, géologue, zoologiste, géographe, explorateur, inventeur... -, mais également sur son époque, dans de nombreux domaines, politiques, littéraires, géographiques, scientifiques. Ce livre se lit comme " un roman d'aventures ", selon la formule de l'éditeur. L'auteure, Andrea Wulf, signe un ouvrage hybride. Pour la narration, il s'agit de vulgarisation, toutes les informations sont parfaitement expliquées-contextualisées, sans didactisme, le style est fluide, sans difficultés de compréhension, sans necessité de connaissances spécialisées. En revanche, le livre est complété de cartes des explorations de Humboldt en ouverture, d'une centaine de pages de notes précisant les sources et références de toutes informations, d'une impressionnante bibliographie, d'un index des noms et des notions abordées. De plus, ce qui ajoute au plaisir de lecture, ce livre présente une riche iconographie au fil des pages avec un cahier central de reproductions en couleurs. Sur les vingt-trois chapitres, huit sont consacrés à des personnalités que Alexander von Humboldt a fréquenté/influencé, retrançant leur parcours, soulignant les liens entre les recherches d'Humboldt, ses conclusions, et les engagements de ses personnes - Simon Bolivar, Goethe, Darwin, Thomas Jefferson, Henry David Thoreau, Georges Perkins Marsh, Ernst Haeckel ( à qui nous devons ce mot Ecologie ) , John Muir.

Cet ouvrage, c'est autant un travail universitaire qu'une synthèse biographique. L'auteure propose un travail fourni qu'elle a su rendre accessible. Germanophone, historienne, " passionnée par le monde végétal ", elle a consulté les documents historiques ( publications, lettres, travaux, articles ), comparé les traductions; elle a également suivi les traces d'Alexander von Humboldt à travers le monde. Et son livre est passionnant ( quatre pleine pages de notes pour ma part, et mille envies lectures  - de l'art de la mouvance de la pile )

Ce livre rassemble la somme de ses explorations : incursions dans ses paysages, sa correspondance, ses pensées et ses carnets de voyage. L'invention de la nature a été pour moi l'occasion de redécouvrir Humboldt et de lui rendre sa place légitime parmi les grands penseurs des sciences et de la nature, une quête guidée par le désir de comprendre les origines de l'idée que nous nous faisons aujourd'hui du monde naturel. " ( extrait du Prologue ) 

Le récit est chronologique, de l'enfance de Alexander, baron von Humboldt, orphelin de père de l'aristocratie prussienne. Avec lui, j'ai rencontré son frère aîné Wilhelm, diplomate, linguiste, fondateur de l'université de Berlin et j'ai découvert les intérêts scientifiques de Goethe, la géologie, ainsi que la richesse de ses échanges avec Alexander ( qui lui dédicace son premier ouvrage ).

Aujourd'hui, Goethe n'est connu que pour son oeuvre littéraire, mais il se passionnait aussi pour de nombreux sujets scientifiques comme la formation de la Terre et la botanique, et il rassembla une collection de minéraux de dix-huit mille spécimens. "

Goethe humboldt

- Schiller avec Wilhelm et Alexander von Humboldt et Goethe

( dans le jardin de Schiller à Iéna ) -

.

J'ai également été ravie de retrouver Ernst Haeckel, zoologiste et peintre allemand, qui illustre si bien ( dans tous les sens du terme ) cette alliance de la science et de l'art. Dans sa jeunesse, il hésita longtemps entre ses deux vocations. C'est la découverte des radiolaires ( animaux marins unicellulaires microscopiques - zooplancton ) et sa passion pour les méduses, l'esthétique de leur forme, qui lui permis d'allier ses deux passions. Ces dessins sont d'une beauté fascinante. Durant cette lecture, j'ai appris avec joie que ses illustrations avaient inspirés les créateurs de l'Art Nouveau, dont le verrier Emile Gallé et l'architecte René Binet, au point qu'il a conçu la porte d'entrée monumentale de l'Exposition universelle de Paris en 1900 à partir des images d'études de Haeckel, qu'il invita à traverser son " radiolaire géant ", comme cinquante millions de personnes qui découvrirent ainsi l'Art Nouveau. J'aime particulièrement l'Art Nouveau, son inspiration végétal, " organique " et sensuel, cette volonté de réintroduire la nature dans un univers de plus en plus industrialisé. Ce lien révélé sur ces pages fut un éblouissement.

.

Haeckl

- Siphonophores et hydrozoaires. Animaux aquatiques de la famille des cnidaires -

.

Radiolaire h

Kunstformen der Natur - planche 31 -

.

Projet pour la porte monumentale de lexposition universelle de 1900 1

- René Binet - Projet pour la porte monumentale de l’Exposition universelle de 1900 - ( Aquarelle - 1898 )

.

Alexander von Humboldt a pensé la nature, la responsabilité humaine vis à vis de la nature. Il s'intéresse aux climats ( et aux changements climatiques provoqués par l'homme ), aux volcans, à la formation et aux origines de la Terre, aux répercussions de la déforestation, de l'agriculture intensive, à la gestion de l'eau; aux méfaits à long terme de l'activité humaine surexploitant la nature, au paradoxe des cultures d'exportation ( l'indigo, le tabac, le sucre ) qui ne fournissent pas d'indépendance alimentaire aux populations; il s'interesse au " réseau du vivant ". Il définit les isothermes, travaille sur l'équateur magnétique, multiplie les mises en garde. Il interpréta " le monde naturel comme un grand tout unifié par des forces en constante interaction. ". Il parle d'enchaînements, de dépendances.

Alexander von Humboldt nous parle aussi d'émerveillement, de poésie, de sentiments et d'imagination. Il affirme que la compréhension de  la nature ne peut pas être qu'intellectuelle, elle doit être vécue, en extérieur, avec ses émotions. Scientifique et auteur rigoureux, il fut un fils des Lumières, humaniste, se préoccupant du présent et du futur des régions mais également du passé, s'instruisant sur les civilisations anciennes, ramenant ou recopiant des manuscrits. Dans ses écrits, il introduit une " dimension poétique ", jusqu'alors inconnue dans les textes scientifiques, faisant la part belle à des réflexions ainsi qu'à des descriptions littéraires de paysages. C'est pour cela qu'il fut tant lu. Sa prose touchait ses lecteurs, ne s'adressait pas qu'à une communauté scientifique. Figurez-vous que dans son dernier grand ouvrage intitulé Cosmos - Essai d'une description physique du monde - un article est consacré à l'art, à cette relation entre l'art et la nature, avec la peinture de paysage. A l'exposition, j'ai eu la chance de trouver cet article publié par une petite maison d'édition - Rumeur des âges -, il s'intitule Les influences de la peinture de paysage sur l'étude de la nature.

.

Humboldt etude18

- Illustration d'un livret accompagnant le Cosmos de Humboldt

( montrant différentes zones de végétation et de répartition de familles de plantes dans le monde ) -

.

Avec cette lecture, j'ai plongé dans l'époque politiquement complexe de Humboldt, en France, en Prusse, en Italie, aux Etats-Unis, puis en Russie -  Les guerres napoléoniennes successives ont empêché ou différé les expéditions - ainsi que dans les débats scientifiques de cette période, qui voit peu à peu, à l'inverse de ce que prône Alexander von Humboldt, l'interdisciplinarité, les domaines scientifiques se dissocier de plus en plus en se spécialisant. 

" Humboldt avait deux bonnes raisons de s'intéresser aux volcans. Tout d'abord, il voulait voir si les cratères n'étaient que des phénomènes locaux, ou s'ils étaient reliés entre eux par les couches souterraines. S'ils n'étaient pas isolés et qu'ils appartenaient à des groupes de résurgences volcaniques s'étendant sur de grandes distances, on pouvait supposer qu'ils étaient reliés entre eux par le noyau terrestre. En second lieu, il espérait que l'étude des volcans lui permettrait de comprendre comment la Terre elle-même s'était formée. A la fin du XVIIIème siècle, si les scientifiques commençaient à s'accorder à l'idée que la Terre était certainement plus ancienne que la Bible ne le laissait supposer, ils n'arrivaient pas à se mettre d'accord sur la manière dont elle s'était formée. "

Le chapitre consacré à Charles Darwin montre l'admiration, l'influence de la pensée et la filiation scientifique, comment l'étude sur les migrations des espèces, leurs origines, la théorie de transmutation des espèces par l'environnement du naturaliste français Jean-Batiste Lamarck ont amené Darwin au concept de sélection naturelle, à sa théorie de l'évolution.

" Darwin s'était juché sur les épaules d'un géant.

Et le capitaine Nemo de Jules Verne possédait tous ses livres dans sa bibliothèque.

.

Biblio humboldt

- Bibliothèque de l'appartement de Alexander von Humboldt à Berlin -

.

- Les billets de Keisha et de Nathalie -

Par dérogation ( puisqu'il ne s'agit pas de littérature germanophone ) alors que l'auteur est allemande, son sujet aussi : Participation aux Feuilles allemandes.

*

Commentaires

  • Livr'escapades

    1 Livr'escapades Le 16/11/2021

    Quelle lecture et quel voyage! Ce livre m'a l'air vraiment passionnant et d'une très grande richesse. Merci beaucoup pour cette très belle présentation (on a bien fait pour la dérogation
    marilire

    marilire Le 17/11/2021

    Absolument passionnant, ce fut un grand voyage, qui invite aller plus loin.
  • A_girl_from_earth

    2 A_girl_from_earth Le 16/11/2021

    Jolie trouvaille que tu as faite là. Ça a l'air d'une lecture passionnantes. Les thèmes sont intéressants en tout cas. Et plus je regarde la couverture, plus elle me plaît !
    marilire

    marilire Le 17/11/2021

    Je dois cette lecture à Dominique. Bien d'accord avec toi pour l'illustration de couverture, le collage est très réussi ( le collage est une technique qui m'intéresse, je m'y suis d'autant plus attardée :)).
  • Dominique

    3 Dominique Le 17/11/2021

    Tu penses que j'ai trépigné avant de te lire pour voir si toi aussi tu es tombée dans la marmite Humbolt !

    Un livre d'une richesse folle et en te lisant je vois que nous ne nous sommes pas forcément attachées aux mêmes personnages ce qui dit tout de ce livre qui ouvre de vastes mondes tant scientifiques que littéraires
    Un livre qui vaut vraiment le temps de lecture qu'on lui consacre, on comme des post it partout et il reste en mémoire
    merci à toi pour le lien
    marilire

    marilire Le 17/11/2021

    Complètement immergée dans la marmite ! J'ai relu ton article, et j'ai pensé comme toi, nos lectures sont complémentaires, ce qui prouve en effet tous les horizons que dévoile ce livre, qui en appelle d'autres, des livres. Merci à toi de m'avoir tentée et motivée pour ce grand voyage.
  • Anne

    4 Anne Le 20/11/2021

    Môman adore les romans historiques, crois-tu que je peux lui glisser ce titre-là (sous le sapin ou ailleurs) ?
    marilire

    marilire Le 22/11/2021

    Difficile de te répondre. Il s'agit pas vraiment d'un roman historique, ce récit est biographique, il n'est pas romanesque. En revanche, il est vrai qu'il propose un portrait d'époque sur les idées, sur les théories scientifiques.
  • nathalie

    5 nathalie Le 21/11/2021

    C'est un ouvrage passionnant, qui nous ouvre l'esprit. Il y a la science, l'écologie, l'antiesclavagisme (à tous ceux qui disent "mais en temps là c'était normal d'être esclavagiste" et bah non, la preuve) et puis cette ampleur de vue. J'ai beaucoup apprécié l'insertion de biographie d'autres individus influencés par la lecture de Humboldt.
    Je n'ai pas vu l'expo d'Orsay, mais la lecture du catalogue est très intéressante et complémentaire.
    marilire

    marilire Le 22/11/2021

    Exactement, cette lecture ouvre l'esprit et les horizons. Comme toi, j'ai particulièrement apprécié ces chapitres qui élargissent la biographie aux influences. L'exposition à Orsay était fabuleuse, le catalogue est à la hauteur.
  • keisha

    6 keisha Le 23/11/2021

    (ma liste de blogs refuse de donner tes nouveaux billets, donc je viens au pif, quoi)
    Ceci étant, tu sais que c'est aussi Dominique qui m'a tentée, et franchement c'est un livre complet, et qui se lit sans être un spécialiste. Je recommande, forcément!
    marilire

    marilire Le 23/11/2021

    ( et mon rythme de publication aléatoire, et je ne commente pas tous les billets que je lis. Je lis plus les blogs que je n'écris sur le mien ;)). C'est très juste, pas besoin de connaissances préalables pour cette lecture, au contraire, on est embarqué, une exploration pour le lecteur aussi.
  • Bono Chamrousse

    7 Bono Chamrousse Le 25/11/2021

    Je m'empresse de le noter ;-) :-*
  • Patrice

    8 Patrice Le 26/11/2021

    Un grand merci pour ta participation et qui plus est, avec un livre majeur. Je l'ai noté il y a déjà quelques années et ton billet illustre à merveille la richesse de son contenu !

Ajouter un commentaire