Ma vie en peintures - Maria Gainza

Gainza

- Gallimard - mai 2018 -

- Traduit de l'espagnol ( Argentine ) par Gersende Carmenen -

Je poursuis la balade picturale, après Paul Nash, avec la journaliste et critique d'art Maria Gainza, qui propose, à travers ce recueil, des pages savoureuses. Le ton y est vif, teintée d'une légère ironie entre dérision et autodérision, d'une douce philosophie qui n'occulte pas la tristesse. 

" ... mon instinct de survie me pousse toujours vers les musées, comme les gens pendant la guerre se précipitaient vers les abris antiaériens. "

J'écris recueil car ce livre est composé de chapitres qui sont autant de chroniques, récits de souvenirs. Ces moments de vie partagés sont rattachés à un peintre/une peinture, sa découverte. Cette rencontre artistique liée à une autre, affective, quelle soit familiale ou amicale. Et c'est aussi, en filigrane, une histoire de l'Argentine.

" ... je suppose qu'il en va toujours ainsi : on écrit une chose pour en raconter une autre. "

Il s'agit donc d'une " fiction autobiographique " de cette transfuge de la haute bourgeoise d'une autre époque ; " petite gauchiste distinguée qui vit comme une paria " nous présentant une galerie de proches, leur histoire dans son histoire, avec la peinture en " miroir émotionnel ". Sous la vivacité et l'humour pointent parfois le tragique, l'injustice et un certain fatalisme, ainsi que l'émotion, spontanée, intime, face à l'art. 

" ... mais au bout du compte, toutes les oeuvres réussies ne sont-elles pas des miroirs en miniature ? Une oeuvre réussie ne transforme-t-elle pas la question : Que se passe-t-il ? en : Que m'arrive-t-il ? Toute interprétation n'est-elle pas aussi une autobiographie ? "

Ces chroniques, ce sont donc ces regards, sur soi, sur ces proches, sur les chemins de vie autant que sur les oeuvres. Le titre original a été transformé, interprété, certainement pour être plus explicite, il reprend celui d'un chapitre : Une vie en peintures, dans lequel apparaît Rothko. Ce titre original est El nervio optico; voir, revoir, pas seulement la peinture, pas objectivement.

J'ai été étonnée de croiser tant de peintres français parmi sa sélection ( Courbet, Hubert Robert, Toulouse-Lautrec, le Douanier Rousseau... ). J'ai particulièrement aimé ces chapitres où l'on croise Courbet, Fujita, Rothko, Hubert Robert ( ce chapitre là m'a rappelé l'exposition où je l'ai véritablement découvert, en 2016, au Louvre ). Et j'ai apprécié ce sens de la formule de la journaliste, cette façon de croquer la biographie d'un peintre en quelques lignes enlevées.

.

Hubert robert rovine antiche

- Hubert Robert -

" Hubert Robert n'a pas inventé l'esthétique de l'effondrement mais il l'a portée à sa perfection. La poétique de la ruine était à la mode à la fin du dix-huitième siècle.

.

Xdr309 mark rothko classical still life oil painting living room canvas modern pictures for art no

- Mark Rothko -

" On dit qu'il faut regarder une toile de Rothko debout comme devant un lever de soleil. Ce sont de très beaux tableaux, mais la beauté peut être aussi sublime que décorative, et dans les salons new-yorkais de l'Upper East Side, les tableaux de Rothko s'accordaient délicieusement bien avec les canapés en cuir et les tapis en angora. Les critiques l'ont éreinté. Rothko les endurait tandis que son compte en banque enflait. "

.

Je ne pouvais manquer cette phrase alors que nous retournons tout bientôt à Venise avec la promesse de nous rendre à la Scuola Grande di San Rocco, le temple de " Tintoret, le plus cinématographique des cinq immortels de la peinture vénitienne. "

Tintoret

- Détail de Crucifixion - 1565 -

Et j'ai relu-revu à plaisir les mers et les vagues de l'audacieux Courbet. Revu parce que pour certains chapitres, l'oeuvre concernée est reproduite en pleine page.

Courbet

.

- Le billet tentateur d'Annie ICI -

*

Commentaires (5)

1. keisha 21/09/2018

Argh! Déjà noté ce titre, j'ai carrément demandé l'achat à la bibli...

2. Anne (site web) 21/09/2018

Encore une lecture bien tentante... ;-)

3. maggie (site web) 22/09/2018

Au début, ça ne me tentait pas trop malgré le thème de la peinture mais en voyant les tableaux et les citations, je suis complètement emballée :-)

4. Annie (site web) 23/09/2018

Je suis heureuse de savoir que tu as lu ce livre, qu'il t'a plu et que d'une certaine façon il va t'accompagner dans ton voyage. Un des plus grands plaisirs d'un blog c'est cela : faire passer !

5. Marilyne 23/09/2018

@ Keisha : tu as bien fait, je crois que ce type de lecture t'intéressera.

@ Anne : c'est le week end :-D

@ Maggie : c'est une balade, sans prétention, et tellement humaine. Le style est accrocheur.

@ Annie : ton billet m'a permis de découvrir ce livre et m'a sérieusement intéressée et tentée. Ce fut une lecture très agréable. Je suis bien d'accord pour le partage, ces liens que permettent les livres.

Ajouter un commentaire