Nouvelles d'Argentine

Avec Anne de Belgique, nous avions le projet d'un mois de littérature sud-américaine. Ce sera ce mois de février, sans nous imposer de ne lire que cette littérature, simplement l'envie d'y consacrer un peu plus d'espace ce mois-ci sur nos pages.

Je vais essayer, cette fois, de ne pas trop me limiter à la littérature argentine ( et chilienne ) ( même si pour au moins trois chroniques, c'est déjà fichu ;)).

.

Pour rencontrer les auteurs argentins, je ne peux que vous inviter à découvrir l'album Cronopios du photographe Daniel Mordzinski.

Cronopios 1

- Métailié 2014 -

Daniel Mordzinski est né à Buenos Aires le 29 février 1960. Depuis plus de trente ans il se consacre à un ambitieux "Atlas humain" de la littérature ibéro-américaine, il est connu comme "le photographe des écrivains". Son talent et son exceptionnelle sensibilité littéraire lui valent l'estime et l'amitié de tous les auteurs dont il a fait le portrait. 

Daniel Morszinski vit à Paris depuis 1980, exilé à vingt ans de l'Argentine par la dictature. Il est photographe correspondant de presse.

Lors du Festival America 2012 qui invitait enfin l'Amérique du Sud, l'écrivain argentine Elsa Osorio affirma lors de l'une des conférences : " En fait, nous écrivons pour être pris en photo par Daniel " :)

Ce livre, c'est un album, un album photographique en panorama des lettres argentines contemporaines; un album bilingue, beau, précieux, riche. Ce titre, évidemment, c'est la référence-hommage aux Cronopes ( Cronopios en espagnol ), " créatures idéalistes, sensibles et ingénues ", imaginés par Julio Cortazar, premier auteur présenté.

Cronopes 1

Julio Cortazar a dans ma vie, tout comme dans l'imaginaire universel des lettres, une importance capitale. Sa manière d'être et d'écrire m'a montré un chemin qui unit roman et vie comme une marelle dans laquelle chaque lettre signifie un monde. La seule lettre A, par exemple, représente Aventure, Amitié, Amour, Argentine... " . Et A comme l'Aleph de J.L Borges...

Alors, cet album, c'est bien " en images, une cartographie littéraire ". Des portraits sensibles et vivants des auteurs sur trente-cinq années de carrière de photographe, de véritables portraits, rien de factuel, accompagnés d'un texte de présentation signé par la journaliste et écrivain argentine Leila Guerriero ( textes traduits par Maya Sanchez ). Les présentations sont aussi vivantes que les portraits, des citations, la touche d'humour, pas de tentation d'hagiographie. Des rencontres. Présentation est le mot. Plus de cinquante auteurs. Et puis, il y a tous ceux dont Daniel Mordzinski regrette l'absence par manque d'espace sur les pages pour les présentations, et ainsi il nous offre une galerie d'autres portraits en kaleidoscope sur une trentaine de pages supplémentaires. A l'épilogue, la bibliographie des auteurs avec l'édition française de leurs ouvrages.

C'est un véritable bonheur de parcourir ce livre. Il a été publié lors du Salon du Livre de Paris 2014, lorsque l'Argentine était le pays invité; 2014 centenaire de la naissance de Julio Cortazar ( 1914 - 1984 ), lui, invité d'honneur. 

L'écrivain chilien Luis Sepulveda et Daniel Mordzinski sont très liés. Ils ont signé ensemble un récit de voyage en Patagonie, terre partagée entre le Chili et l'Argentine, terre des Indiens Mapuche. Ce récit, c'est Dernières nouvelles du Sud.

Dernieres nouvelles du sud

- Parution Point 2013 -

.

- Comme toujours, lien vers les chroniques sur les noms et/ou titres en bleu -

.

Attention, minute culture :) . Savez-vous qu'elle est l'origine du nom Argentine ? 

Au XVIIIème et XIXème siècles, attirés par les rumeurs de richesse en métaux précieux, en or, en argent, les Européens se précipitèrent du nord au sud du continent, vers ces contrées mythiques, vers cet Eldorado. "La Argentina", poème de dix-mille vers écrit par Martin del Barco Centenera et publié en 1602 à Lisbonne, a donné son nom au pays-homonyme : L'Argentine. Et tout le pays se place ainsi sous le signe de la littérature. "

J'ai lu ces quelques lignes dans l'introduction, signée par Pierre Astier, d'un recueil de nouvelles des éditions Magellan & Cie.

Nouvelles d argentine

Leur collection Miniatures, dirigée par l'auteur de cette introduction, est publiée en partenariat avec le magazine Courrier International. Les recueils de nouvelles de cette collection proposent de voyager en nouvelles, par pays en thématique, en lisant des auteurs contemporains, dont certains ne sont pas ( encore ? ) traduits en français. 

Cet opus fut publié en 2010, pour le bicentenaire de l'indépendance de l'Argentine. Il présente cinq nouvelles, cinq genres, cinq plumes différentes. Sur ces cinq auteurs, seul les romans de Ricardo Piglia sont diffusés en France ( Zulma et Christian Bourgeois Editeur ), avec un roman pour Serggio Bizzio, alors que ces auteurs en ont tous déjà publiés plusieurs. Ce recueil permet de découvrir leur style, leur univers.

- Le site des éditions Magellan & Cie ICI ( avec la liste des pays visités par la collection Miniatures ) -

*

Commentaires (8)

1. Anne (site web) 01/02/2018

C'est parti pour un mois de découvertes et de partage ! Ah ces dernières nouvelles du Sud, quel beau souvenir de lecture ! J'aurai aussi un faible pour le Chili et l'Argentine...

2. Tania (site web) 01/02/2018

Peut-être y parle-t-on d'Alfonsina Torni, présentée chez Colo ces jours-ci sur Espaces, instants ?
Je connais peu la littérature sud-américaine, je me réjouis donc de la découvrir ici.

3. Marilyne 02/02/2018

@ Anne : bon, même avec nos faiblesses, nous élargissons l'horizon. Notre dernier rendez-vous commun ( si je ne compte pas le mois belge ), il me semble, c'était la semaine argentine, alors là, le voyage est plus long :)

@ Tania : Il n'y a pas le nom d'Alfonsina Torni. Il faut que je découvre le blog de Colo !

4. yuko (site web) 02/02/2018

Merci pour cette belle sélection (j'avoue que je ne connais aucun des livres présenté (j'ai un peu honte..))

5. maggie (site web) 03/02/2018

J'aime bien cette littérature ! Je viendrai voir tes billets ! Avant, je lisais un livre en espagnol de temps en temps mais maintenant, je n'ai plus le temps :-(

6. Marilyne 04/02/2018

@ Yuko : aucune raison d'avoir honte, on ne peut pas tout lire ! ( c'est rassurant, non, de savoir qu'il reste beaucoup à découvrir ;))

@ Maggie : avec plaisir ! lire en VO, quelle chance, je comprends ta frustration.

7. Ingannmic (site web) 10/02/2018

J'aime la littérature sud-américaine, mais j'ai souvent tendance à revenir vers mes auteurs chouchous tels que Roberto Bolano ou José Donoso. Ce mois thématique est donc l'occasion de noter des inconnus à découvrir...

8. Marilyne 11/02/2018

@ Ingannmic : je comprends, j'ai la même tendance, favorisant la littérature argentine et chilienne. J'espère ouvrir l'horizon, même si je reste un peu dans ces pays là.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau